- Ce forum est désormais inactif -

Merci d'utiliser la nouvelle plate forme communautaire : www.wow-rppvp.fr


    D'Azrahen Brasevol à Raventhal [Métamorphose]

    Partagez
    avatar
    Fenzel

    Messages : 7
    Date d'inscription : 18/12/2011
    Humeur : Dans un rêve permanent

    D'Azrahen Brasevol à Raventhal [Métamorphose]

    Message par Fenzel le Dim 18 Déc 2011 - 19:08

    «  Aujourd'hui, nous avons livré bataille mais l'adversaire est tenace. Il s'est retranché dans les bois et doit nous attendre en embuscade. Les hommes sont épuisés. Nous manquons de sommeil, de nourriture et d'eau fraîche. Nous patientons l'arrivée des ravitaillements, ainsi que celle des renforts. Dans un état pareil, nous ne parviendrons pas à vaincre quoi que ce soit.
    Avec tout mon respect,
    Azrahen Brasevol. »

    -Première missive, adressée à l'armée royale de Hurlevent.

    « Ces saletés sont partout autour de nous. Ils nous guettent. Ils hument notre odeur comme s'il s'agissait de leur prochain repas. Il devient périlleux de s'endormir, notre nombre semble décroître d'heure en heure. Mais que font les renforts ? Où est passée la nourriture ?
    Il devient urgent de réagir, la situation devient incontrôlable.
    Azrahen Brasevol. »

    -Deuxième missive, adressée à l'armée royale de Hurlevent.

    « Ils sont venus cette nuit abattre deux de mes hommes. Je les ai vus de mes propres yeux empoisonner nos rations ! Nous allons nous battre, il faut les remettre à l'endroit duquel ils n'auraient jamais dû s'échapper ! À présent, vos ordres ne sont plus les miens.
    Azrahen Brasevol. »

    -Troisième missive, adressée à l'armée royale de Hurlevent.

    « Des vents glacés balayaient les plaines d'Arathi. Au nord, on entendait les souffles célestes s'engouffrer parmi les montagnes, et reproduire des chants mornes de leurs sifflements aigus. Le ciel versait des larmes depuis la veille, caché par des nuages difformes. Le froid était tel qu'il pénétrait à l'intérieur des armures et des chairs... Pourtant, les combattants ne bougeaient pas. Ils restaient là, perchés en haut d'une petite élévation naturelle, et regardaient fixement l'horizon noir qui s'étendait à l'ouest. Les vêtements de certains étaient déchirés par endroits, et leurs armures paraissaient n'être qu'une accumulation désordonnée de fragments métalliques tant elles étaient cabossées.

    Ces combattants formaient le dernier régiment de défense d'Arathi. Ils avaient été plus d'une centaine à prendre les armes lors de la bataille de Hautebrande, la veille, mais seuls eux s'en sont sortis vivants . À présent la petite troupe ne comptait plus qu'une vingtaine d'âmes. Pas une seule n'avait pas encore accepté son sort, car tous savaient qu'il était impossible de le repousser un jour de plus. Dans quelques heures, peut-être moins, le cor de guerre sonnera par-dessus les collines et, guidé par le vent, le régiment foulera une dernière fois ces terres. Ils arboreront les blasons de leur mère patrie, pour laquelle ils se seront battus jusqu'à la mort. Fièrement, ils tiendront leurs armes droit devant eux, abaisseront leurs paupières, et marcheront sans se retourner. Ils iront chercher les enfants de l'Abomination, et par leur indéfectible bravoure feront reculer ces monstres d'une peur sans nom. »

    -Conflit du Nord, extraits du dernier rapport écrit par le général Brasevol.

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 22:54