- Ce forum est désormais inactif -

Merci d'utiliser la nouvelle plate forme communautaire : www.wow-rppvp.fr


    Commencer le Rôleplay

    Partagez
    avatar
    Ryzzik Trognesou
    Admin

    Messages : 890
    Date d'inscription : 11/08/2011
    Age : 25
    Localisation : Suisse
    Humeur : De bonne humeur!

    Commencer le Rôleplay

    Message par Ryzzik Trognesou le Lun 17 Déc 2012 - 12:15

    http://eu.battle.net/wow/fr/forum/topic/2624788499

    Néadhorà a laissé un tuto extrêmement bien fait sur le Rôleplay. Je mets le lien en attendant de pouvoir copier/Coller. Je pars au boulot! Very Happy
    -Dingue, on a oublié ça les gens! Hahaha!-



    _________________
    Citation:
    "les rôlistes sont avant tout de gros possessifs égoïstes qui semblent généralement incapables d'interpréter un rôle sans s'attribuer une zone, une importance, une légitimité artificiellement inscrite dans le Lore, sans contestation ou partage possible."


    https://www.youtube.com/watch?v=JEMdXhfO-Wk
    https://www.youtube.com/watch?v=l8yOdAqBFcQ
    avatar
    Ryzzik Trognesou
    Admin

    Messages : 890
    Date d'inscription : 11/08/2011
    Age : 25
    Localisation : Suisse
    Humeur : De bonne humeur!

    Re: Commencer le Rôleplay

    Message par Ryzzik Trognesou le Lun 17 Déc 2012 - 19:57

    Bonjour à tous, voici ce qui sera probablement ma dernière contribution à la "communauté" Roleplay de wow. Je vous propose ici un reccueil de petites astuces et de pistes à étudier afin de se lancer dans le roleplay sur un support tel que wow.

    Néadhorà.

    AVANT-PROPOS

    Avant même de commencer à vous jeter à l'eau, il vous faut probablement vous poser une question : qu'est-ce que le roleplay. Si vous ne vous sentez pas capable d'y répondre facilement en une phrase ou deux, c'est probablement qu'il vous faut aller consulter le sujet du Zoom sur le jeu de rôle que vous trouverez ici : http://eu.battle.net/wow/fr/forum/topic/2092889442

    Tout ce qui est dit ici n'engage que moi, et pour ceux qui me connaissent pas, et bien dites vous que vous êtes de sacrés veinards. Very Happy

    LE BACKGROUND

    Vous l'aurez donc compris, le but du jeu de rôle, c'est de "jouer un rôle". Thx cap'tain Obvious, je sais. Pour commencer à jouer un rôle, il faut donc définir quel rôle vous voulez incarner, et cela se passe à travers de votre personnage. Attention, jouer un rôle, ça ne se limite pas à singer un PNJ ou une unité issue de warcraft. Même si cela peut vous donner une optique ou certaines idées, vous devez imaginer un personnage. Et un personnage, ce n'est pas qu'une unité de combat. Il se doit d'avoir une histoire personnelle. Ben oui, il n'est pas sorti d'un choux déjà adulte et sachant parler votre personnage. Il dû nécessairement grandir, possède une famille, des connaissances, et une forme d'éducation et de conscience du monde bien spécifique. Ce que vous devez vous demander n'est pas ce que c'est mais qui il est.

    Vous devez absolument définir grossièrement cela, même si les détails finals pourront évoluer quand vous prendrez davantage le temps d’étoffer l'histoire de votre personnage. Cette étape, on l'appelle le "background", qu'on pourrait traduire par "toile de fond" en français. De grâce, évitez le coup de l'amnésie, c'est tellement fait fréquemment que de nombreuses personnes, moi y compris auront un préjugé du genre "tiens, il a eu la flemme d'imaginer son BG". Alors certes, il est possible d'imaginer faire du RP sans avoir préparé réellement un background pour son personnage, mais ça présuppose avoir une certaine expérience dans le domaine. Or si c'était le cas, vous auriez pas lu jusque là Razz. Et oui, c'est le décors de votre personnage, et comme vous le savez, le décor, c'est vachement important. Si votre décors semble faux, incohérent, ou tout simplement qu'on a l'impression que votre personnage fait tâche dedans, c'est qu'il y a un problème. Pour les deux premiers points, il vous faut essayer de vous attarder sur ce que l'on appelle le "lore" (Pour le dernier par contre, ça signifie soit que vous incarnez mal votre personnage, soit que votre background ne convient pas au personnage que vous souhaitez incarner).

    Ce mot barbare sert souvent à désigner l'univers étendu de warcraft. Un univers est défini par des événements, des personnages, une chronologie, etc. Forcément, si votre background ne cadre pas avec le lore, vous allez au devant de quelques complications. Et oui, n'oubliez pas que le roleplay, se joue à plusieurs, et que pour que vos personnages puissent interagir avec les autres, il faut qu'ils soient dans le même univers. Imaginez un instant que le capitaine Picard vienne subitement de tomber nez à nez avec Dark Vador. La scène serait un peu loufoque, vous en conviendrez. C'est la même chose quand vous créez un personnage roleplay qui n'est pas ancré dans l'univers.

    L'ANCRAGE DANS L'UNIVERS

    Et oui, ce n'est pas tout de dire qu'il faut ancrer son personnage à l'univers, car il y a l'art et la manière de le faire. Tout d'abord, gardez TOUJOURS en tête que le roleplay ne se joue pas tout seul (ou alors vous risquez de vous ennuyer à plus ou moins moyen terme). Donc ancrer son personnage dans l'univers de manière non intrusive vis à vis des autres est quelque chose qui vous permettra d'avoir davantage d'interactions avec les rolistes que vous croiserez. Entre autre choses, évitez à tout prix d'ancrer votre personnage à travers un élément important du lore. Typiquement, n'inventez pas d'histoire sentimentales ou d'affiliation familiale avec un PNJ important. C'est une erreur très souvent commise, mais elle est très grave, car elle est intrusive vis à vis des autres personnages (sans même parler de crédibilité ou de cohérence), et que ça ne se fait pas, parce qu'il y a un dicton qui dit que la liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres.

    Gardez également toujours à l'esprit que ce n'est pas parce qu'une chose éxiste dans l'univers étendu que vous pouvez le jouer pour votre personnage. Il y a également le facteur "jeu de rôle" qui entre en compte, en corrélation avec le lore. De ce fait les limitations de l'un et de l'autre doivent être appliquées sous forme d'intersection (Vous voulez un diagramme de Venn pour illustrer ? Very Happy). En matière de jeu de rôle, il existe quelque chose qu'on appelle la puissance. Avoir un personnage qui commence d'entrée et est une quasi-divinité, ça existe dans le Lore (on a un bel exemple avec le fiston de Medivh), mais il n'est pas envisageable pour un simple joueur d'incarner ce genre de personnage. Restez humbles. Rappelez-vous que vous jouez avec d'autres joueurs, vous trouveriez ça interessant si tous les joueurs étaient des déités en herbe ? La principale menace d'azeroth ne serait clairement plus la légion ardente, vous en conviendrez. Nous commençons tous au niveau 1, et votre personnage ne devrait pas être au dessus du lot, à ce niveau là. Et puis avouez que c'est plus fun de jouer son personnage à travers sa montée d’expérience, non ?

    L'ORIGINALITÉ

    Alors comment manifester une certaine originalité et laisser court à votre imagination, en ce cas, me direz vous. Et bien c'est assez simple, le décors une fois planté, vous avez le champs libre. Certains diront que c'est un frein à leur imagination. Personnellement, je préfère dire que c'est simplement canaliser son imagination. Gardez également en mémoire que l'originalité, c'est comme l'alcool, toujours avec modération. N'oubliez pas encore une fois que vous jouez avec d'autres joueurs. Il est inutile de vous tirer une balle dans le pied en vous amusant à jouer un personnage utilisant les zones d'ombres du lore qui donne un truc tellement décalé et atypique que la plupart des joueurs n'auront aucune envie d'interagir avec vous, et se contenteront de prendre votre personnage pour un fou. D'ailleurs, jouer un fou, c'est extrêmement difficile, aussi, je le déconseillerai très fortement si vous débutez le roleplay. Bref, tout ça pour dire que c'est déjà pas forcément facile d'accrocher un autre rôliste, alors si vous faites déjà un tri avant même d'en avoir croisé, vous mettez pas toutes les chances de votre côté.

    En parlant d'accroche, n'oubliez pas que quand vous croisez quelqu'un, il y a tout un tas de possibilités pour interagir avec lui. De la maladresse de la bousculade à la demande de renseignements en passant par le "tiens, vous m'avez l'air familier, je vous ai pas déjà vu quelque part ?" qui incite le personnage à vous parler des endroits où il s'affiche régulièrement (voire de vous donner des informations précieuses sur les événements périodiques du serveur). Ne soyez pas trop timide, vous, joueur, personne ne va vous mordre. Même les vieux rôlistes aigris. Soyez créatif, si votre personnage est timide, ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas intervenir sur d'autres points pour provoquer des interactions. On parlait d'imagination, juste avant, voici le moment de la mettre à contribution. D'ailleurs en parlant de rôliste aigris, ce sont souvent des gens qui ont une certaine expérience (expérience de laquelle provient leur rancoeur, d'ailleurs), et ils pourront vous en faire bénéficier, notamment pour vous aider à détailler les zones incohérentes de votre background.

    LA PRATIQUE

    En pratique, il y a plusieurs choses importantes à ne pas oublier lorsque vous interagissez avec d'autres joueurs au moyen de vos personnages. Tout d'abord, c'est de distinguer clairement le joueur du personnage. L'une des conventions de la communauté est de parler entre parenthèses pour parler de manière hors personnage. Attention, c'est une convention, rien de plus. Ce n'est pas légitime pour autant, aussi, tachez toujours d'éviter d'afficher aux yeux de tous votre caractère "hors personnage" (ben oui, pensez à ceux qui sont en plein RP et qui ne veulent pas se voir floodés de parenthèses -dans le meilleur des cas- ). Si vous devez avoir une discussion plus approfondie avec tel ou tel joueur, le mieux est de leur chuchoter, ou de les inviter en groupe (ou sur un canal dédié), mais de laisser le /s propre pour les gens autour de vous.

    Autre point important, les connaissances du joueur ne sont pas celles des personnages. Par contre, vous comprendrez qu'il est difficile de jouer un personnage ayant des connaissances qu'ignore le joueur, en terme de crédibilité. Ce n'est pas parce que vous connaissez sur le bout des doigts la guerre des anciens que c'est le cas de votre personnage, par exemple (à plus forte raison si ce n'est pas un elfe de la nuit). Le cas le plus fréquent d'erreur de ce type est d'appeler un personnage par son nom / prénom, alors qu'il ne s'est même pas présenté. En général, les rôlistes expérimentés et aigris dont nous parlions tout à l'heure, essaieront de tester votre bonne volonté en vous faisant remarquer votre erreur de manière roleplay, avec une réplique du genre "D'où connaissez vous mon nom ?". Ici, il faut décrypter le message, qui peut se traduire par "tu as fait une boulette, mais je te laisse imaginer une excuse convaincante pour te rattraper". C'est une sorte de test, en gros. Alors de grâce évitez de répondre que c'est écrit au dessus de la tête, surtout. Parce que vous savez, les rôlistes aigris sont une espèce assez dépressive face à ce genre de réaction.

    Si vous avez une incohérence dans votre background, pas de panique, ça arrive à tout le monde (même aux rôlistes expérimentés, vu que wow est un univers qui se fait retcon 3 fois par semaine). Quelqu'un pourra vous le faire remarquer de manière roleplay, en s'interrogeant sur votre histoire, ou en semblant dubitatif. D'autres préféreront vous chuchoter pour vous donner quelques éléments. Mais la majorité n'en aura strictement rien à ficher au nom de la tolérance et du respect. Si on vous fait une réflexion, sur votre BG, ce n'est pas pour vous plomber, mais c'est plutôt pour vous aider. Si si, même les grands méchants pseudo-élitistes aigris dans mon genre ne prennent pas forcément de satisfaction à vous signaler des soucis dans votre BG. D'ailleurs je suis certaine qu'ils préféreraient 100 fois ne pas avoir à faire de remarque.

    Une dernière chose également très importante. Dans la vie, on ne gagne pas toujours. En matière de roleplay, il en va de même. Il arrivera forcément que votre personnage perde, c'est quelque chose qui n'est pas mauvais en soi, d'un point de vue joueur, alors ne vous privez pas de l'occasion de le jouer. Parce que si vous ne savez jamais rien concéder pour votre personnage, ce sera toujours frustrant pour les autres d'avoir le sentiment d'interagir avec un mur. Et comme vous vous en doutez, interagir avec un mur, c'est chiant, alors vous risquez de vous retrouver tout seul en agissant ainsi... Sur le long terme, vous, joueur, serez forcément perdant.


    _________________
    Citation:
    "les rôlistes sont avant tout de gros possessifs égoïstes qui semblent généralement incapables d'interpréter un rôle sans s'attribuer une zone, une importance, une légitimité artificiellement inscrite dans le Lore, sans contestation ou partage possible."


    https://www.youtube.com/watch?v=JEMdXhfO-Wk
    https://www.youtube.com/watch?v=l8yOdAqBFcQ

      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû 2018 - 8:16