- Ce forum est désormais inactif -

Merci d'utiliser la nouvelle plate forme communautaire : www.wow-rppvp.fr


    L'Revan Saleth Sin'rae

    Partagez
    avatar
    L'Revan Saleth

    Messages : 42
    Date d'inscription : 09/12/2011

    L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par L'Revan Saleth le Jeu 15 Déc 2011 - 12:19



    L'Revan Saleth Sin'rae



    Fiche :

    Nom : Sin'rae;
    Prénom : L'Revan Saleth;
    Classe : Prêtre;
    Race : Elfe de sang;
    Âge : 243;
    Titre : Exécutant;
    Sous-titre (Surnom): L'aigle d'argent des chants éternels;
    Lieu de naissance : Lune d'Argent.


    Origines : Né dans les modestes quartiers de Lune d'Argent 212 ans avant l'ouverture de la porte des ténèbres, Saleth a grandit au sein de la ville, fils de soldat par tradition, il passa le plus clair de son enfance près de la caserne. Une fois d'âge adulte et sa formation de soldat accomplie, il rejoint le front, principalement contre l'empire troll, avant de quitter la capitale pour voyager à travers le continent et partager ses connaissances. Suite à sa rencontre avec le prophète Phileus, il rejoignit l'ordre extrémiste au delà de la frontière des elfes et vécu alors à la frontière du sud-est plusieurs années. En l'an - 153, le culte de Phileus est détruit par les forestiers et il fit partie des rares survivants emprisonnés, assumant une peine de dix années. Après quoi il résida de nouveau au sein de la capitale, puis passa de nombreuses années a voyager de nouveau, jusque la seconde guerre.


    Aspect physique :

    Grand d'un mètre quatre-vingt douze, Saleth dispose d'une constitution physique solide, le corps musclé et assez imposant pour un elfe de sang. Les traits du visage stricts et fermés se confondent avec un air calme et une aisance certaine.

    Sa chevelure d'un rouge grenat sombre, assez longue, propre et soyeuse caresse de plusieurs mèches une peau très blanche et nette, voilant constamment son regard. Le reste est attaché en une élégante queue de cheval lui tombant sur le torse. Une barbe charismatique et bien entretenue vient ajouter de la solidité à son attitude. Ses yeux verts elfiques intensifient et illuminent un regard toujours simple et tranquille. Il a pour cicatrice une griffe barrant horizontalement l'oeil droit et descendant jusque sous la pommette, de multiples coupures au torse, ainsi qu'une assez large à l'épaule droite due à une hache à tout croire. Droit et fier, il aborde le plus souvent une démarche de soldat sûr de lui et aisée, sans pourtant tomber dans la prétention de par la manière. Il se plaît a observer tout ce qui l'entoure et accorde beaucoup d'importance aux détails, bien qu'il s'y prenne de manière discrète et furtive. Le plus souvent, il semble dans ses pensées, mais son regard se révèle prenant lorsqu'il le concentre sur une personne. Ses crocs sont naturellement plus développés que la majorité des elfes, voir exagérément développés.


    Caractère :

    Dans sa jeunesse, Saleth était un macho charmeur et rentre dedans, soldat endurcit et sûr de lui en tout instant. Mais ceux qui avaient pu voir un peu plus loin réalisaient que son assurance lui venait surtout de son expérience passé. C'était un jeune homme à la plaisanterie facile, ne refusant jamais une bonne bière comme un duel épée à la main. De naturel bon vivant, il n'était pas du genre a perdre son temps.
    Derrière cet aspect indéfinissable demeurait la valeur sûr d'un un espion et traqueur efficace, comme il avait pu le démontrer de par ses attentats, meurtres et ses diverses missions d'espionnage au sein du royaume et en dehors. Il était en mesure de se fondre dans la masse tel un caméléon et avait apprit a changer d'identité comme de peau en quelques instants, bien que cette assurance avait finie par le rendre arrogant, imprudent. Sa vie de chasseur et de voyageur en avait fait un pisteur d'exception, particulièrement talentueux dans la survie. Ajoutant a ses compétences, une passion pour l'histoire et le dessin au charbon.

    Pour lui, magie, lumière, ombre et autres forces présentes, n'étaient que des armes. Se défaisant des principes moraux et de l'utopie inatteignable d'un monde en paix, il ne donnait d'importance qu'au véritable pouvoir, celui qui fait pencher la balance et apporte la capacité d'agir et changer les évènements selon sa seule volonté. Ce jusqu'à ce que ses erreurs finirent par le rattraper, et Saleth le vif tomba de sa tour d'ivoire dans une douleur terrible.

    Aujourd'hui de nature calme et réfléchit, celui qui devint prêtre respecte les principes de la lumière, du respect et de l'honneur. Particulièrement loyal et ouvert d'esprit, il est le plus souvent aisé et le regard las continuellement. Il demeure néanmoins troublant dans cette impression qu'il se perd dans ses pensées et sa façon d'analyser tout ce qui l'entoure. Sa condition de paladin droit et strict s'harmonise avec sa légèreté. D'autre part il s'efforce dans toutes les situations d'éviter les jugements, surtout hâtifs et s'emploie au raisonnement, qu'il soit logique ou proche des forces magiques. Par son vécu et sa vision du monde, il donne une grande importance à toute chose, même ce qui peut paraître insignifiant aux yeux de la plupart.
    Conditionné en une véritable arme par la guerre, il se révèle être un adversaire féroce et incroyablement déterminé au combat. Très difficilement impressionnable, si cela s'avère encore possible. Mûr, il détient des connaissances et un état d'esprit respectable, ce même pour une personne de son âge. Plus que tout, c'est un elfe a la fidélité infaillible envers sa mission, jusqu'à y consacrer toute sa vie.

    Il s’emploie aujourd'hui après avoir été pédagogue, diplomate ou encore, artisant, à une vie de guerre interminable, seigneur de cet art à renommée respectée, mais derrière ce regard tranquille demeure une grande culpabilité et une profonde peine, résultat de ses nombreuses blessures et erreurs personnelles du passé, qu'il tente au mieux de saper par une vocation entière à la guerre et au combat. S'il ne cherche pas a obtenir un quelconque reste d'espoir, le fait qu'il n'attend plus rien de particulier de la vie le rend insensible à la crainte d'une mort, voir, en est complétement détaché.

    Là où il diffère de la plupart des magiciens, c'est dans son usage parfois très limité de la magie bien qu'il possède un large éventail de connaissances. D'aucuns diront qu'il agit ainsi par crainte de retomber dans l'excès de dépendance, d'autres parce qu'il s'efforce de trouver des moyens différentes que la facilité magique ou qu'il préfère l'usage de ses armes en bon soldat. En tout les cas, il aura tendance a utiliser en combat au moins autant ses armes que sa magie, n'accordant pas d'intérêt à d'autres encore qui diront qu'il s'est affaiblie, lui même au fait des raisons.

    Malgré toutes ces attraits qu'on pourrait lui donner, il garde un instinct vindicatif refoulé qui revient à la surface par moment, tinté d'une cruauté qu'il camoufle mais très présente, due à sa colère des tragédies passées et une vie peut être trop longue.
    Au final, quoi qu'il paraisse, il est rare qu'on en dise la même chose ou qu'on en ai la même opinion, la seule personne qui l'ai vraiment connu l'aura résumé en cinq mots : "Trop complexe, laisses voguer va".


    Ce qu'on disait de lui [Informations datant jusque fin de la guerre du Norfendre] : Où que vous alliez, aucun n'en dira la même chose.

    A lune d'argent : Les uns parlent d'un enseignant talentueux et généreux, un elfe bon et à l'écoute, droit, sympathique, aimé des femmes. D'autres en diront un prêtre maussade trainant des pieds comme si il portait le poids du monde sur les épaules, déprimé et amateur d'alcools forts. D'autres encore, un soldat bien armé et brutal, aux paroles tranchantes, qui ne perd pas vraiment son temps avec des broutilles. Et quelques rares autres vous diront que c'est un type gentil qui aime prendre l'air et observer le monde assis dans les parcs de la ville. Si vous faite le tour, vous vous demanderez probablement si ils parlent de la même personne, ou si vous parlez de la bonne justement.

    A Dalaran : Un prêtre de bataille et chercheur avec deux personnalité, celui qui arpente la ville le regard vague, trainant des pieds presque catatonique, et celui qui est enfermé dans son bureau, sentant la folie à plein nez, un peu trop vif et parlant parfois tout seul, a travailler sur ses créations, ses recherches, obsédé par le moindre petite information qu'il pourrait trouver sur les chevaliers runiques et démons. Certains mages n'auront pas une opinion très haute de lui, parlant de rumeurs selon lesquelles il serait en contact avec des hauts elfes du Concordat argenté, bien que ce ne soit pas prouvé.

    A Shattrah : Un prêtre mercenaire pas très net, en mauvais terme avec les Clairvoyant et qui "fricote" en secret avec des membres de L'aldor. Certains pensent que cet elfe manipulateur se sert d'eux pour acquérir puissance et connaissance au profit de la horde, Quel'Thalas ou le sien, d'autres sous-entendent qu'il cherche a se rapprocher de ses anciens alliés de l'alliance. La plupart ne sauront quoi en dire, mais s'en méfie clairement, que ce prêtre soit du coté de la horde ou proche de l'alliance. Cela dit, aucun ne doutera de son efficacité a avoir ce qu'il veut, quoi que cela puisse être.

    A baie du Butin : Là encore, une autre paire de manche. Parmi les cogneurs, seuls quelques uns sauront vous répondre, d'un grondement suivit d'un "Fichez moi la paix plutôt". Pour les petits gangs, certains accepteront, moyennant une petite commission, de vous en dire plus long... [A voir avec le personnage], si l'idée vous venait d'aller vers le Cartel, on vous fermerait gentiment la porte au nez, ou ce qui peut approcher d'une fermeture dite "gentille".
    A la taverne cependant, on vous dira que c'est un type un coup maussade et passant son temps a boire en observant le vide, à d'autres jouant aux cartes avec des types pas clairs ou parlant de choses plus ou moins pas nettes, ce qui se terminait certaines fois par des bonnes bagarres à l'ancienne mode. Tous seront surpris même que vous utilisiez le terme prêtre, certains vous diront qu'ils supposaient que c'était un magicien, sans plus, d'autres, que le mot magie ne leur était même pas venu à l'esprit, réglant ses problèmes à coups de poings, brutaux, avec une teinte d'art martiaux selon son humeur. Ils ne l'auraient pas vu depuis le début de la guerre en norfendre.

    Une information revient souvent à la taverne, il n'aime pas, mais alors pas du tout les reprouvés, voir tout ce qui est mort et debout.

    A Ogrimmar : Seuls les ingénieurs et enchanteurs pourront vous parler de lui, ils vous diront qu'il a du talent dans son boulot, certains qu'il a pas l'air commode mais qu'il sait où il va, d'autres qu'il est sympa mais pas tout a fait bien dans sa tête, un peu trop préoccupé. Quelques rares éviteront de vous répondre, disant qu'il vaudrait mieux lui fiche la paix à ce brave elfe.

    A noter qu'aucun ne l’appellera de la même façon, certains l'aigle, Saleth, Revan, Jindùr, des diminutifs des différents noms ou tout simplement "le prêtre", ce qui pourrait rendre difficile toute enquête. Au final, plus on essaiera d'en savoir, moins on sera sûr de la personne que l'on cherche, ni même si l'on se trompe, et à mesure que viennent les réponses, plus de questions s'imposent encore.

    Dans certains régions de Lordearon, les environs de Durotar ou encore à Chanteguerre, vous pourrez entendre parler de lui de manière un peu vague, contradictoire même, reprenant ce que l'on en dit dans les grandes villes, ou alors à l'opposé, voir complétement à coté. Là encore, rien de bien concret ni même cohérent...

    Parmi les informations qui concordent entre les différentes personnes, vous découvrirez qu'il vie peut être depuis presque deux siècles, voir plus, ayant vécu la seconde et troisième guerre ainsi que les suivantes. Certains en particulier vous feront savoir qu'il a perdu toute sa famille, à Lune d'Argent, on parlera d'une maison de noble et d'un patriarche soldat, que le prêtre aura succédé. Dans un cercle plus restreint encore, on parlera d'une enfant, de manière brève, voir, un sujet dans l'instant d'après évité.

    Aujourd'hui :
    Depuis la fin de la guerre, sa nomination au rang d'officier de la horde, ainsi que son entrée dans l'ordre des révolutionnaires chevaliers de sang, on en voit un seigneur de guerre d'expérience très proche du paladinat de bataille et pourvu d'une lassitude dans l'attitude comme sur le champs de bataille, et pour autant un excellent meneur d'homme et tacticien, autant qu'un redoutable combattant, vivant de la guerre et pour la guerre, usant de tous les moyens nécessaires pour obtenir la victoire, si ce n'est la conservation de l'honneur et la fierté.


    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Capacités et pouvoirs

    Pouvoirs et maîtrises : Ce personnage possèdait une maîtrise certaine des arts prêtre selon les cinq dogmes : La lumière, l'esprit, la matière, la méditation et d'une manière particulière autant que secrète, l'ombre. Aujourd'hui tourné vers une pratique restreinte et pour ce qui en est utilisé, "militaire", il fait usage de lumière, méditation et l'influence à bonne mesure de la matière, ayant refoulé les pouvoirs dangereux et paradoxaux de l'ombre et l'esprit. Bien que son apprentissage tend vers l'utilisation de ces arts comme armes et protections d'envergure, tel que la magie des boucliers et sa devastatrice foudre lumineuse, il dispose de talents supérieurs aux soins du corps et de la conscience. En outre, son aura équilibrée entre les forces originelles, dévoile des connaissances dans le domaine de la magie d'origine et de l'illusion.
    Ses voyages lui permirent également d'étudier le fonctionnement et la réalité d'autres arts, tel que le druidisme, la magie démoniaque ou le chamanisme, afin de mieux s'en protéger.

    Mais c'est dans la lutte contre les non-morts et les nécromanciens qu'il se démarque, avec une maîtrise proche de la perfection du sort éclair lumineux. Maniant également d' armes qui le rende plus efficace dans le combat contre les chevaliers runiques.

    Compétences : Ce personnage possédait de grandes compétences dans les métiers de l'ingénierie et de l'enchantement, jusqu'à allier les deux compétences dans un art nommé la techno-magie qu'il avait développé selon une vision personnelle. Depuis il délaissa ses métiers au profit de l'unique lubie de la guerre, d'autre part, il a une excellente formation au secourisme et semble passionné par la pêche.

    Style de combat : En tant que paladin et chevalier de sang, il manie les lames et le bouclier, confectionnant ses lames en antithèse des lames runiques afin de combattre les chevaliers de la mort.
    Son style de combat se base principalement sur une technique cruciale, frappe de l'inquisiteur, qui nimbe ses armes de lumière dévastatrice. Sa technique se concentre sur l'impact et le débordement dans le combat à l'épée, accompagné d'un conditionnement qui consiste a utiliser sa férocité et sa rage pour accroître sa force et sa domination, tout en la contrôlant. Conditionnement complexe qui demande des années de pratique afin de gagner une vrai maîtrise.

    Malgré cela il utilisera le plus souvent une manière plus brutale et simplifiée, réservant ainsi son style de combat particulier pour les "grandes occasions", du moins quand un défi digne d'intérêt et amoindrissant sa lassitude se présente, dans un but en outre, d’éviter d'être "étudié".

    Objets personnels : Il porte une dague en argent sculptée, ainsi qu'un anneau orné d'un discret saphir, semblant le protéger pour ceux qui peuvent le percevoir, sans pour autant en discerner la manière. Il porte également une sacoche de cuir brune et autour du cou, une chaîne à laquelle est accrochée un anti-pentacle dont les courbes laissent imaginer qu'il brûle. Le contenu de la sacoche reste cependant un mystère...


    Dernière édition par L'Revan Saleth (Tristan) le Jeu 15 Déc 2011 - 12:31, édité 1 fois


    _________________
    My daughter, my life, my blood... live for you, nothing else.

    "Nous vivons dans un monde qui ne répond qu'aux lois de la nature et de la volonté. Le temps lui n'existe que quand il commence a se fendiller, c'est ce qui le rend si étrange."

    "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui, sera mon frère".
    - L'Revan Saleth Sin'rae.
    avatar
    L'Revan Saleth

    Messages : 42
    Date d'inscription : 09/12/2011

    Re: L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par L'Revan Saleth le Jeu 15 Déc 2011 - 12:20

    Historique :

    Premier siècle



    L'Revan Saleth Sin'rae est né à Lune d'Argent en l'an - 212, dans les quartiers modestes de la ville, en compagnie des artisans et des couvreurs, aîné d'une famille comptant un second fils et une fille, Shïna Sin'Rae et L'Nath Saleth Sin'Rae. Son père, soldat de l'armée en place, défendit pendant de longues années le royaume dans la guerre contre l'empire troll et de nombreuses autres menaces de part les régions. Au début de sa dixième année, la nouvelle de la mort de son père lui parvint, tué lors d'une embuscade navrante, sur les côtes de Lordearon. Quand à sa mère, elle désespéra et tomba malade, avant de mourir de chagrin après la perte accablante de son époux. L'enfant fut anéanti par cette perte, ceux qui le connaisse sauront que sa vision de la vie vient principalement de cette douleur. Par la suite, il consacra son temps a s'occuper de son frère et sa soeur, prit en charge par le paladin et vieil ami de son père L'Tliang, qui en fit son disciple, il lui enseigna les bases de la lumière, le jeune elfe faisant entre-temps ses classes à la caserne de la ville. Amoureux des lames fines, c'est par elles qu'il combattit tout au long de sa jeunesse, avec néanmoins une passion pour les haches et les arbalètes.

    A sa sortie de la caserne, il fut envoyé sur le front d'une guerre sans fin contre les trolls, faisant preuve d'un style de combat basé sur l'agilité et la dextérité, il se démarqua vite de ses camarades par sa manière de combattre. C'est au cours de cette guerre qu'il rencontra son frère d'arme et cousin éloigné L'Lianthas, avec qui il mit sur place un duo brutalement efficace et déjanté, poignant. L'Lianthas fut d'ailleurs la seule personne en qui il ai jamais eu une confiance aveugle pendant plus d'un siècle en dehors de son frère et sa soeur. Ces deux derniers entrèrent de même dans la tradition militaire, Shïna suivant une formation de forestière alors que son frère aspirait a devenir mage de guerre, ce pendant que leur aîné luttait dans les régions éloignées. Quinze années plus tard, alors que la guerre connaissait un temps de vague repos, il revint à sa ville natale, demeurant près de sa famille quatre ans durant. Une fois les deux en âge de "prendre leur envol", il parti pour se donner à sa nouvelle passion, le voyage. Traversant tout le continent de long en large, il apprit tout ce qu'il pu et améliora tout ce qu'il savait déjà, obsédé par les découvertes. Bien plus tard le nouvel assaut massif de l'empire troll, qui vint brutalement, fut une plaie pour tout la race elfique comme pour lui. Les conflits avec les empires humains s'ajoutant, il finit par revenir à nouveau, œuvrant en patriote et frère, il s'assura du bien être des siens et son royaume au mieux de ses possibilités comme beaucoup d'autres.
    Un semblant de paix revenant, le calme suivit, et le reconstruction. Par la suite il reprit la chasse et l'exploration, se spécialisant dans l'espionnage et l'assassinat afin de gagner sa vie, en ces temps de crise et de famine en Lordearon, délaissant les enseignements de L'Tliang et la lumière dans son arrogance. Un contrat changea les idéaux du jeune traqueur, quand il provoqua à tort la mort d'une famille de noble du bois d'émeraude à l'est de Quel'Thalas, ce au nom d'un contingent humain. C'est après cet évènement qu'il parti en exil, rongé par cette tromperie. Il connu bien des groupes et ordres, travaillant pour certains, espionnant d'autres, toujours sous un nom différent et une volonté certaine. En l'an - 152, il rencontra un elfe s'auto-proclamant prophète du nom de Phileus, aux abords de la frontière ouest de Quel'Thalas. Le jeune chasseur fut alors prit d'intérêt par son discours sur la place d'un village, clamant la menace de l'espèce humaine à travers les secrets de la magie qui leurs furent révélés autrefois par le royaume.

    Le prophète assura que l'ignorance des humains et leur manque d'adresse et de talent en la magie, finirait par en faire une menace plus grande que cet empire au nom duquel les secrets de la patrie furent partagés. Saleth alla vers Phileus qui l'accueillit avec affection, le jeune elfe lui compta son histoire, et l'intérêt du prophète fut de même piqué à vif. Tissant un lien d'amitié, Phileus confia au chasseur l'existence d'un groupuscule travaillant a "enrayer la menace humaine", en éliminant les pratiquants de la magie afin d'empêcher toute menace de leur part, mais surtout qu'aucun démon ne puisse atteindre ce monde comme ce fut le cas des milliers d'années plus tôt.
    Saleth rejoint le groupe extrémiste et entra dans une des unités "d'exécuteurs", chargés de traquer les magiciens. Pendant dix ans, ils accomplirent leur tâche, tout en se protégeant de leurs frères condamnant leurs actes et les soldats humains soutenant les mages. Les forestiers, craignant finalement qu'ils ne deviennent un problème trop important, deux des unités furent chargées de les retrouver et les stopper d'une manière ou d'une autre, escortées d'une compagnie de soldats comprenant plusieurs vétérans endurcis. Une traque intensive qui dura plusieurs semaines, jusqu'à ce que le culte fut poussé dans ses derniers retranchements, désespéré. Refusant la defaite, Phileus organisa une attaque en réprimande contre une scierie importante de la région sud-est, proclamant que l'heure était venue, aussi difficile soit il, de combattre les frères qui refusaient d'entendre raison. Le groupe de Saleth fut chargé de tendre une embuscade à la compagnie de soldats qui s'était détachée des unités lors des recherches, une embuscade qui tourna court face à la ferveur des robustes vétérans.

    C'est lors de ce combat que le chasseur retrouva son ami fidèle, L'Lianthas, membre de la compagnie. L'Lianthas conjura Saleth de revenir à la raison et stopper cette folie, affirmant que le culte était dans l'erreur et que les conséquences touchaient davantage les elfes que les humains. Le chasseur refusa et les deux frères s'affrontèrent dans un duel qui se solda par l'arrivée d'une des unités de forestiers. Saleth parvint tant bien que mal a leur échapper, aidé à sa grande surprise par son ancien camarade. C'est alors qu'il fut confronté à un choix éprouvant : sa loyauté envers un frère d'arme et de coeur, ou celle envers un ami et un père. L'Lianthas tenta alors la dernière manoeuvre de la dernière chance, convaincre le commandement de faire appeler Shïna, recrue des forestiers. La demande fut acceptée, et il ne fallut pas longtemps, selon le plan de L'Lianthas, pour que le chasseur apprenne l'arrivée de sa petite soeur. La veille de l'assaut contre la scierie, Saleth trahi finalement le culte, craignant de perdre sa soeur lors de la bataille et alla se rendre aux forestiers, leur apprenant le plan de Phileus. L'assaut fut lancée et le culte se retrouva encerclé par les forces ennemies à l'entrée de la scierie, les civils évacués pendant la nuit. Le commandement ordonna au culte de se rendre, mais le prophète refusa farouchement et en l'an - 141, le culte de Phileus fut massacré pour la sécurité du royaume.
    L'Revan Saleth Sin'rae fut condamné à une peine de vingt ans de geôles pour trahison, selon les lois de Lune d'Argent. Des années durant, son frère, devenu mage de bataille, sa soeur, L'Lianthas et le chevalier L'Tliang travaillèrent a alléger la peine du chasseur, usant de leurs positions et des éléments de l'affaire, sans parvenir a le voir. Ainsi le vif vit sa tour d'ivoire se briser douloureusement, et seul, il se laissa dépérir.

    Mais toute fin amène un début, et au fin fond des geôles, débuta son "renouveau". Par l'intermédiaire de l'esprit et du rêve, un prêtre encore inconnu du chasseur, vint vers lui à l'aube de sa neuvième année d'enfermement et entreprit sa formation vers les dogmes de la lumière, cette arme dont il était depuis toujours conditionné. Réticent, il finit par accepter et redécouvrit l'utilisation perdue de l'énergie sacrée qu'il avait abandonné autrefois, ainsi que l'espoir et sa foi en lui. Dans ce rêve, il vit une partie de ses origines qui lui étaient inconnues dévoilées, renforçant sa volonté. En échange de ses connaissances, le prêtre, condamné, lui fit juré de prendre soin de son bébé, le petit Sïrhan et oublier sa rancoeur pour devenir un vrai champion, ceux qui restent fidèles à leurs idéaux et sur qui l'on peut compter.
    Saleth accepta et après un an de formation, dit adieu au prêtre qui quitta le monde des vivants. Comme l'avait prédit le prêtre, la persévérance des siens paya et une semaine plus tard, il fut décidé de le libérer, considérant qu'il avait payé sa dette au fait de son rôle dans la dite affaire et les services rendu lors de la guerre. Libre, sa première action fut de respecter sa promesse. Il parti pour le sud du royaume en compagnie de L'Lianthas, dans un petit village non loin de la frontière et récupéra le jeune Sïrhan d'a peine deux ans et demi. Après quoi il revint s'installer à Lune d'Argent et les choses s'améliorèrent. Il rejoint l'académie afin de devenir un prêtre émérite selon son enseignement, tout se découvrant une nouvelle passion pour l'ingénierie et la mécanique qu'il en fit son métier, ouvrant un commerce avec son vieil ami, L'Lianthas. De même il resta proche de son mentor, le vénérable L'Tliang, élevant le petit Sïrhan comme son fils et garda un oeil sur son frère ayant rejoint le cercle des chercheurs en magie élémentaire, ainsi que sa soeur, membre d'une des unités protégeant la région environnante. C'est alors qu'en cette fin de premier siècle, il connu la paix et la tranquillité, pour que Saleth le vif devienne Saleth, seulement Saleth.

    Shïna Sin'rae, soeur aimante et talentueuse forestière.
    L'âme de notre maison et notre guide dans le repos éternel.


    _________________
    My daughter, my life, my blood... live for you, nothing else.

    "Nous vivons dans un monde qui ne répond qu'aux lois de la nature et de la volonté. Le temps lui n'existe que quand il commence a se fendiller, c'est ce qui le rend si étrange."

    "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui, sera mon frère".
    - L'Revan Saleth Sin'rae.
    avatar
    L'Revan Saleth

    Messages : 42
    Date d'inscription : 09/12/2011

    Re: L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par L'Revan Saleth le Jeu 15 Déc 2011 - 12:21


    Second siècle


    L'Lianthas Sin'Rae et Gaïalis Sin'Rae,
    symbole d'affection et de loyauté par delà la mort.

    En l'an - 109, vingt deux ans après son entrée à l'académie, L'Revan Saleth Sin'rae est élevé au rang de prêtre érudit, félicité par ses enseignants. Il est alors à la tête de la maison Sin'rae, comptant le paladin et sage de la maison L'Tliang et son épouse Hellania, le maitre d'armes L'Lianthas et son épouse Gaïalis, le mage de guerre L'Nath Saleth, le sergent forestier Shïna, son époux L'Ethan et leur fille Rosiana, ainsi que le jeune apprenti paladin Sïrhan. La maison est alors depuis treize années intégrée à la noblesse, participant à la vie politique de la ville et dirigeant un commerce de fournitures et apprentissage en ingénierie réputé.
    Au début de l'année suivante, les trois frères et le sage de la maison prirent partie dans une joute politique concernant un sujet délicat qu'ils ne connaissaient que trop bien : L'utilisation dangereuse de la magie dans les sociétés humaines et la responsabilité des hauts elfes. Mais la veille d'un rassemblement crucial destiné a tenter de trancher sur la position du royaume, une missive parvint à la maison, annonçant le décès du sergent Shïna Sin'rae et du capitaine L'Ethan Sin'rae. Une nouvelle terrible qui anéanti la famille toute entière et apporta un insoutenable chagrin. Les cinq elfes prirent les armes et voyagèrent jusqu'au nord de Tyr, afin de découvrir les circonstances de leurs morts. Ils découvrirent alors que le groupe de forestiers envoyé pour protéger les villages aux abords de la frontière, était entré en conflit avec une étroite mais fournie armée humaine rassemblant plusieurs petits seigneurs, ces derniers hostiles envers les elfes avaient fini par lancer une attaque surprise contre l'un des village.
    La maison hurla sa colère, mais les chefs des empires alentours se défaisant de toute responsabilité envers ces seigneurs volatiles, le royaume considéra le problème comme mineur et ne nécessitant pas une intervention imminente contrairement à d'autres problèmes plus importants. Fou de rage, L'Nath Saleth parvint a convaincre les villageois de prendre leurs arcs, suivit par le jeune Sïrhan et ce qui restait du groupe de forestiers, déchainant ses pouvoirs contre les seigneurs. Ces derniers répliquèrent et la guerre éclata, les trois autres membres de la maison les rejoignirent et une semaine durant, les deux parties combattirent rageusement. Les talents combinés des elfes Sin'rae et des forestiers, ajoutés à l'habilité des villageois permirent de prendre l'avantage, jusqu'à ce que le dernier assaut vint. Organisant plusieurs frappes ciblées contre les positions des seigneurs, ils réussirent a les déborder et l'armée fut pratiquement détruite. Les seigneurs finirent par entrer en conflits les uns contre les autres en pleine défaite et ce qui restait de leurs forces s'entre-déchirèrent jusqu'à tomber en ruines, les dits seigneurs presque tous tués. Les elfes considérèrent alors leur vengeance acquise, la famille espérant pouvoir faire son deuil, cependant le puissant L'Nath Saleth ne voyait pas les choses de la même façon. Toujours emplit de rage alors que son aîné sombrait dans la peine, il rassembla tout ses pouvoirs et se prépara a ce qui aurait été un massacre.

    Passant les montagnes, il fut arrêté au dessus d'un des villages par son frère, craignant de le perdre également il le supplia de ne pas s'attaquer aux villageois innocents, mais tant de colère avait fini par aveugler le mage qui refusa d'entendre raison et son aîné n'eut d'autre choix que de combattre son propre sang. Les deux frères s'affrontèrent alors dans un duel titanesque qui ébranla la roche même, provoquant un effondrement. L'Revan épuisé et blessé, son jeune frère le sauva in-extremis en utilisant ses dernières ressources, mais ce dernier fut malheureusement emporté par l'effondrement. L'Lianthas arriva trop tard et il conduit l'aîné à moitié mort dans le village elfique le plus proche, s'efforçant de soigner ses blessures.

    A son réveil, Saleth découvrit la mort de son frère, une nouvelle tragédie qui finit de l'achever, hurlant son chagrin d'une infinie douleur. Ils rentrèrent à Lune d'Argent et Saleth s'isola, se considérant responsable de la mort de son frère et avoir abandonné sa soeur. L'Tliang s'efforça de maintenir la maison à flot avec L'Lianthas, mais sans leur chef, elle perdit sa prestance. Alors dans sa forteresse de souffrance et solitude, Saleth explora en secret une forme de magie très sombre et puissante : L'ombre. Pendant plus de deux ans, il étudia cette magie sous sa forme la plus destructrice, s'éloignant à nouveau de la lumière qu'il considéra une erreur, de même que cette paix idiote. Il entraina Sïrhan dans ses ténèbres, le jeune paladin préférant suivre son père dans l'ombre, s'opposant peu à peu aux deux autres figures masculines de la maison. Ces deux derniers finirent par découvrir leurs secrets et la maison se déchira. L'Tliang prit une décision radicale, retirer ses pouvoirs à Saleth, afin d'éviter que ce guerrier extrémiste ne revienne plus dangereux encore de part sa magie. L'Tliang affronta Saleth, alors que Sïrhan retenait L'Lianthas, le vénérable paladin plia face à un Saleth fondu dans l'ombre à un degrés terrifiant et d'une puissance plus grande encore que L'Nath.
    Dans l'impossibilité de gagner, L'Tliang emporta la petite Rosianna, ainsi que les deux femmes Gaïalis et Hellania vivre loin vers l'ouest, chargeant L'Lianthas de tout mettre en oeuvre pour débarrasser son frère de la corruption, ou s'en débarrasser tout court. L'Lianthas refusa l'éventualité de l'abattre, et jura de revenir avec lui ou ne pas revenir. Pendant cinq longues années, Saleth et Sïrhan voyagèrent et apportèrent leur haine à travers les bois et au sein des villages humains, provoquant des conflits, des émeutes, manipulant certains et provoquant la mort d'autres. Entre-temps, ils découvrirent que le culte de Phileus n'était pas le seul groupe craignant la vanité de l'humanité, et usant de son passif, Saleth incita les meneurs a se rassembler en une grande organisation dominante. Cette fois malheureusement, L'Lianthas fut dépassé par les évènements et ses actes, bien que gênant l'organisation, ne suffirent pas. En l'an - 101, Saleth bénéficiant d'une position de choix dans le mouvement, se lia avec l'une des plus talentueuses dirigeante, Kheila Fathuwën.
    Les deux se fondirent l'un dans l'autre dans un amour noir, animé de leur haine et leur volonté vindicative, l'organisation ayant depuis menée plusieurs raids couronnés de succès contre les positions humaines. Trois ans plus tard, Kheila décèda d'une hémorragie excessive en accouchant de la petite Tania, alors que le mouvement était en difficulté face aux représailles des humains d'Arathi et des forces sudistes de Quel'Thalas. Les dirigeants, arrogants, poussèrent le mouvement jusqu'à se retrouver écrasé par la dominance de ces deux adversaires, et c'est en l'an - 98 que le mouvement est dispersé après plusieurs attaques largement éprouvantes.

    Saleth fut séparé de Sïrhan lors de la dernière attaque et prit sa toute jeune fille pour fuir vers le sud de Lordearon. La haine du prêtre les préserva, mais dans son périple, il redécouvrit une chose qui lui était devenue inconnue, l'amour. L'amour pour une fille, et dans les yeux innocents de sa petite, la haine s'éteignit et la tendresse revint. Il se consacra alors à ce petit être et en prit soin, découvrant de même la joie des nains et l'amabilité des humains de Stromgarde. Suite à près de six ans de périple, pendant lequel il cessa sa pratique de la magie, le village humain qui l'avait acceuillit quelques mois plus tôt fut attaqué par des bandits. S'échappant de justesse et non moins blessé avec son enfant, il décida de revenir en Quel'Thalas et s'installa en secret dans un village isolé du sud-est, espérant offrir à sa jeune fille le meilleur.
    En l'an - 75, L'Lianthas refit son apparition, retrouvant après de longues recherches un père d'une adorable elfe de vingt deux ans, à la façade tranquille et rongé par le passé. Le paladin considéra alors sa mission accomplie, et un mois plus tard, il dit adieu à son frère pour retourner vers sa famille et leur mentor. Saleth, conscient de la déception qu'il a pu être, préféra rester éloigné d'eux pour le moment, choisissant de continuer a réapprendre a vivre pour sa fille et retrouver un jour Sïrhan afin de le libérer également de la corruption. L'année d'après, il parti à contre-coeur pour Lune d'Argent afin de permettre à Tania de réaliser son rêve, devenir forestière comme sa regrettée tante et à l'image de son idôle, Sylvanas Coursevent. Il y vécu le temps de sa formation, travaillant comme artisan ingénieur et à sa grande surprise, croisa Sïrhan de même revenu à la capitale après le conflit du mouvement extrémiste.

    Sïrhan dévoila à son père ne pas avoir cessé le combat et mener des actions visant a influencer une guerre contre la société magique humaine. Le prêtre tenta de dissuader Sïrhan, lui signifiant que ce combat avait trop duré et qu'il était temps de démontrer qu'ils pouvaient être meilleur qu'eux, en trouvant des solutions moins hostiles. Mais Sïrhan n'accepta pas le comportement de son père et kidnappa Tania, avant de le mettre devant un ultimatum : Laisser mourir sa fille pour prouver sa conviction et convaincre son fils, sauvant ainsi des vies humaines, ou choisir de sauver une vie chère à lui et en sacrifier d'autres, démontrant qu'il était resté l'être égoïste qu'il a toujours été.
    Saleth choisit de sauver sa fille, et Sïrhan fuit loin de la ville, disparaissant. Le prêtre accepta qu'il n'était pas en mesure de le sauver à présent, et resta à Lune d'Argent. En l'an - 68, Tania entre alors dans l'armée comme recrue forestière et commença d'abord comme membre d'une unité de surveillance des bois sud. Pendant ce temps, Saleth sous un autre nom, avait gagné une place de diplomate au sein de la ville et émissaire, retournant de même à l'académie. Profitant de ses missions diplomatiques auprès des empires humains, il s'efforça de retrouver la trace de Sïrhan, malgré plusieurs pistes, il ne parvint pas a le saisir. Par la suite, il reprit contact avec L'Lianthas et s'employa a réparer ses liens avec la lumière, surveillant de très près l'évolution de Tania dans les unités forestières.
    En - 39, il est sacré maitre par l'académie, poursuivant son rôle de diplomate tout en enseignant l'apprentissage des dogmes prêtre et de la magie. Il ne retrouvera jamais Sïrhan et finira par admettre son échec.


    L'Nath Saleh Sin'rae, la puissance d'un coeur gracieux.
    Puisse la paix être sa compagne dans l'au-delà.


    _________________
    My daughter, my life, my blood... live for you, nothing else.

    "Nous vivons dans un monde qui ne répond qu'aux lois de la nature et de la volonté. Le temps lui n'existe que quand il commence a se fendiller, c'est ce qui le rend si étrange."

    "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui, sera mon frère".
    - L'Revan Saleth Sin'rae.
    avatar
    L'Revan Saleth

    Messages : 42
    Date d'inscription : 09/12/2011

    Re: L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par L'Revan Saleth le Jeu 15 Déc 2011 - 12:22

    Dernier siècle

    L'Tliang Sin'Rae, sage voix d'une justice vindicative.
    La volonté qui nous aura conduit vers l'humilité.

    En l'an - 10, Saleth est alors expert reconnu en ingénierie et recevra également une distinction de l'académie pour ses travaux sur la magie des boucliers. Tania deviendra elle lieutenant d'une compagnie sur les fronts extérieurs du royaume. C'est cette année que Hellania, épouse de L'Tliang, vint trouver Saleth, lui apprenant la mort de L'Lianthas.
    La tragique nouvelle accabla le prêtre après trois ans sans contact, un choc qui se poursuivit quand elle lui apprit que le responsable était un nécromancien, adversaire que le paladin avait combattu loin au nord d'Alterac, suite au douloureux meurtre de son épouse Gaïalis. Elle l'informa que L'Tliang, submergé de peine, était parti retrouver le monstre et supplia Saleth de venir à son aide. Ce dernier parti sans hésitation et traversa le royaume jusque loin au delà de la frontière retrouver son ancien mentor et venger son frère.

    Après deux mois de recherche, il trouva L'Tliang, gravement blessé dans un campement de surveillance nain. Ceux-ci l'informèrent qu'ils l'avait sauvé en faisant fuir le nécromancien s'apprêtant a l'achever. A son réveil, L'Tliang réprimanda le prêtre, le désignant comme traitre et lui hurla de partir. Saleth refusa et en dépit du mépris de son ancien mentor, resta à ses cotés. Quand il fut en état, L'Tliang reprit les armes, déterminé a accomplir sa mission et accepta finalement l'aide de Saleth, conscient qu'il n'avait aucune chance. Ensemble, ils partirent jusqu'au repaire du monstre et l'affrontèrent dans un combat qui fit trembler l'antre. Au terme de l'affrontement, Saleth parvint a le mettre en difficulté alors qu'il tentait de corrompre L'Tliang et il fut vaincu.
    Suite aux évènements, Saleth garda cette fois son sang froid, démontrant au vieux paladin son sincère changement, et ainsi le convaincre de le rejoindre à Lune d'argent. L'Tliang accepta et au début de l'année suivante, il s'installa avec le prêtre, suivit de son épouse reconnaissante et la nièce de Saleth, la douce couturière Rosianna. C'est ainsi que la maison Sin'rae fut reformée par ceux qui en restait, discrète cependant.
    Trois ans plus tard, le prêtre devint partisan militant de la diplomatie envers les tribus trolls isolées. Épaulé par L'Tliang, ainsi que sa fille revenue des fronts l'année suivante, il s’efforça de créer des échanges amicaux avec les différentes petites tribus avoisinantes, souvent en vain. En l'an - 3, Saleth aidé des siens parvient a faire évacuer une de ces tribus, empêchant un conflit sanglant et dévoiler les projets en Arathi d'un capitaine des bois sudistes, menaçant les relations difficiles avec les forces humaines de la région ciblée. Il gagna alors le respect du lieutenant-commandant Gantharg et grâce a cette relation, fut en mesure de mettre en place des échanges concrets avec plusieurs des autres tribus isolées.

    L'An 1 fut le tournant de la vie du prêtre et un âge marquant des elfes. En tant que prêtre et enseignant à Lune d'Argent, Saleth et la maison ne tardèrent pas a apprendre les perturbations magiques en provenance du sud du continent, commence alors l’inquiétude partielle du royaume. Peu de temps après, la menace se trouve un nom : les orcs. La maison et le royaume entier suivront de loin l'invasion écrasante de la terrible horde.
    De nombreux débats eurent lieu dans les communautés magiques, la majeur partie du royaume n'accordant que peu d'intérêt à cette menace, Saleth comme beaucoup d'autres prit part aux dialogues et aux théories houleuses. En l'an - 6, la horde comme craint finie par passer le fleuve et rejoint le sud de Lordearon, sa fille Tania reçoit l'ordre de faire partie d'une des compagnies d'archers, envoyés pour vérifier de leurs yeux la menace des orcs. Saleth et son ancien mentor partirent pour la frontière, prêts et armés, la peur au ventre alors que leur petite était envoyée vers l'inconnu. Ils apprendront par la suite que la compagnie fut faite prisonnière et finalement libérée par les forces humaines.
    Les réservés hauts elfes entrèrent alors en guerre, Saleth et L'Tliang colériques, embarquèrent sur l'un des destroyers qui fera la flotte elfique, pour ensuite débarquer à Southshore participer à l'effort de guerre. Ils participèrent notamment à la bataille de Stromgarde, la défense vaine de Grim Batol ainsi qu'aux attaques désespérées pour la reprendre, jusque l'arrivée du puissant chef ogremagie Cho'gall qui les forcèrent a abandonner. L'Tliang et son ancien élève se retrouvèrent séparés, ce dernier envoyé dans les divers camps de secours de Lordearon pour soigner les innombrables blessés des légions de la horde. En dépit du courage des armées, la horde envahie Lordearon et Saleth fut contraint de prendre à nouveau part au combat, alors qu'au nord-ouest L'Tliang et Tania rejoignaient la retraite vers Quel'Thalas. En poste dans un camp de secours, après les multiples défaites à Stratholme jusque destruction totale de la ville, une missive arriva à Saleth où L'Tliang le conjurait de revenir, sachant Lordearon perdue. Saleth refusa et ne revint qu'un mois plus tard, parmi les dernières forces de retour au royaume en apprenant que Gul'Dan, chef noir craint de la horde, avait volé un artefact sacré pour offrir de terribles pouvoirs à ses ogres.
    Les trois membres de la maison partirent ensemble vers la ligne de défense est de Quel'Thalas au moment ou le royaume réorganisait ses troupes. La horde vint et les assauts se multiplièrent, devant la ferveur des elfes et la nature sacrée des bois, les Ogremagies furent maintenues à distance. Mais ils ne s'attendaient pas a affronter les chevaliers de la mort, terribles créatures mortes-vivantes aux pouvoirs nécromantiques autrefois chevaliers de Lordearon.

    Les lignes furent brisées les unes après les autres et les trois combattants comme l'ensemble du royaume, repoussés jusque la capitale. Le dernier assaut brutal de la horde fut pour la maison la plus douloureuse, L'Tliang, vénérable sage et grand paladin, tomba au combat contre l'un des chevaliers de la mort. Hellania et Rosianna furent abattues par le chagrin et sans plus d'espoir, Saleth prit sa famille et les mena jusque dans l'un des derniers bastions de l'alliance à l'abri, du moins ce qui y ressemblait. Au moment où ils se préparaient à la fin dans un ultime assaut dévastateur, la horde fut divisée et leur seigneur de guerre contraint à la retraite. Le seigneur de guerre Lothar vit là une occasion en or de prendre l'avantage et rassembla le reste des forces de l'alliance pour un assaut massif. Saleth ordonna à Tania de rester au bastion et veiller sur ses soeurs, outrée d'abord, elle finit par acquiescer et regarda à contre coeur son père rejoindre l'un des bataillons de tête.
    L'alliance enchaîna alors les victoires et la horde en difficulté se retrouva prisonnière dans leur forteresse de Blackrock. Le prêtre vécu la grande bataille, utilisant tout ses pouvoirs au combat, il y eu l'occasion d’affronter en duel et terrasser l'un des puissants chevalier de la mort, pour enfin regarder le visage en sang la forteresse s’écrouler en l'honneur de son mentor.
    Il demeura dans les forces armées jusqu'à la destruction de la porte, avant de rejoindre son peuple pour la reconstruction du royaume, soulageant sa fille folle d’inquiétude par son retour vivant.

    Ce qui restait de la horde fut entassé dans des camps fortifiés. Saleth reprit ses recherches et son travail de diplomate alors que Quel'Thalas était sur le point de se retirer de l'alliance, veillant sur Hellania et Rosianna pour qui le deuil fut long et pénible, ainsi que Tania qui avait rejoint une nouvelle unité de défense à l'extrême sud du royaume. Au cours de l'année suivante, il se mit a développer une passion jusque là simple intérêt pour l'enchantement, se liant avec certains des enchanteurs dans la région environnant la capitale, et assimilant avec aisance les connaissances de cette magie d'application. En l'an 8, le prêtre se voit confier une mission très spéciale visant a s'intéresser par le biais d'un échange diplomatique servant d'excuse, aux oeuvres gnomes dont la réputation s'était grandement développée. Il voyagea alors jusque Khaz Modan en compagnie de confrères diplomates, où il résida plusieurs mois, entretenant les relations avec les petits êtres et nourrissant sa curiosité d'ingénieur, travaillant de même seul sur ses parchemins d'enchantements.
    Sa mission considérée achevée, il ne rentra pas à Quel'Thalas, voyageant trois ans durant à travers les régions du sud de Lordearon et retrouvant ainsi sa passion du voyage, ce qui lui permit de pousser une fois de plus les limites de ses connaissances.
    Au début de l'an 12, c'est avec de nouveaux pouvoirs qu'il revint donc à Lune d'argent, s'accordant un répit dans son travail sans fin. Mais bien vite, son besoin caché de combattre, pour un elfe qui avait vécu une grande partie de sa vie sur le champs de bataille, se fit sentir. Peu à peu il renoua avec les forces armées, surprenant ses confrères de l'académie de ce qui était pour eux une nouvelle et soudaine lubie pour la guerre, le prêtre se recherchant lui même dans les origines de ce qu'il était, soldat dans l'âme. Les années suivantes furent les plus calmes que connut le royaume ou presque depuis des années, ainsi la maison Sin'rae vécue dans une certaine tranquillité, les deux femmes demeurant à la cité travaillant comme couturières.

    En l'an 18, un jeune orc esclave des humains du nom de Thrall s'échappe et rassemble plusieurs clans renégats, menant une rébellion contre les responsables locaux. Cette nouvelle menace créa de dangereuses tensions au sein de l'alliance et les chefs humains se mirent a se quereller. Face à cette situation, le royaume n'accorda aucune considération et même L'Revan Saleth et la maison Sin'rae n'y prêtèrent pas attention. Deux ans plus tard, les orcs quittèrent subitement le continent sur plusieurs navires de guerre volés à l'alliance. Délaissant finalement les orcs, l'alliance fit appelle à certaines troupes pour contrer un culte de nécromanciens dans les régions nord. Rapidement les nouvelles s'enchainèrent sur la création d'une armée de morts-vivants et les difficultés qu'elle apportait à l'alliance, dans les semaines suivantes, la nouvelle du massacre de Stratholme parvint aux oreilles des elfes de la capitale et provoqua un choc.
    C'est au moment ou Arthas partait pour le Norfendre que le royaume prit les armes contre le développement de ce qui fut nommé le fléau. Saleth rejoint un bataillon à l'est de Brill comme quelques frères elfes envoyés en dehors du royaume, tentant de stopper l'avancée fulgurante de cette armée qui semblait infinie, alors que de l'autre coté du continent, les forestiers dont sa fille organisaient une guerre certaine. En deux semaines à peine le bataillon se fit pratiquement annihiler, sa maitrise du sort entrave permettant au prêtre de survivre et partir avec le reste de ses camarades vers la frontière de Quel'Thalas. De là, les forces elfiques parvinrent a maintenir à distance les troupes de non-morts, Saleth rejoignant un avant poste de prévision du sud-est, auprès de sa fille. Mais le pire restait à venir, quelques mois après la mort du roi Terenas des mains de son propre fils, le traitre Arthas mène la grande armée des morts-vivants au royaume de Quel'Thalas. C'est alors que le nom de fléau prit tout son sens pour les elfes comme Saleth, face à cette armée infatigable qui brisait les lignes de défenses elfiques avec plus de brutalité que les orcs autrefois. Le prêtre et sa fille luttèrent ligne après ligne, et furent séparés à la première porte du royaume, Tania rejoignant la seconde porte pour participer à l'organisation de la défense alors que son père attendait avec ses frères et soeurs l'arrivée de l'ennemi. Conscients du terrifiant chaos s'annonçant, la séparation fut difficile et dans un dernier regard, le père tenta de rassurer sa petite qui prenait la route. Arthas vint et la porte vola en éclat après une bataille titanesque où la très grande majorité des forces elfiques furent tuées, quand au prêtre, c'est pratiquement empalé qui se retrouva laissé pour mort au sud de la porte parmi les cadavres.

    Il sera retrouvé deux jours plus tard, ayant survécu inconsciemment grâce à la lumière qui l'habitait et une chance miraculeuse, bien que vidé de ses forces et de son sang en bonne partie. Il ne reprit conscience que trois semaines après, dans un campement de secours humain et apprendra que le fléau aura ravagé le royaume et la capitale de Lune d'argent, massacrant la majeur partie des elfes sur l'ordre du champion Arthas. En rage et nourrissant une profonde peur pour sa famille, il reparti à peine remit de ses blessures en quête des siens, faisant le choix de son peuple au sort de l'alliance. Il finit par retrouver les siens menés par le prince Kael'Thas Haut-Soleil et entra dans le dernier bloc de défense des elfes, finalement au service de cette alliance. C'est au cours de cette période qu'il apprendra par un confrère de l'académie ayant de même survécu, la mort brutale d'Hellania et sa nièce Rosianna, dont il aura retrouvé le corps de cette dernière démembré avant de fuir. La nouvelle martela littéralement le coeur du prêtre dont la souffrance et la colère semblait sans limite alors qu'il n'avait toujours aucune nouvelle de sa fille. La guerre se poursuivie et Saleth combattu sans relâche, rejoignant également le groupe de défense parti détruire le puits corrompu et la première ligne de défense contre le fléau, animé par une volonté vengeresse comme tout ses frères et soeurs.
    Après les évènements liés au Maréchal et aux nagas, le prêtre quitta Azeroth pour l'Outreterre. Rapidement il se retrouva dans un état de manque éprouvant et pourtant moins violent que certains de ses camarades, qui furent parfois prit de folie, de part sa première restriction de magie qu'il s'était difficilement imposé à lui même le siècle passé. Alors loin de son monde, il suivra comme tous le prince dans son alliance avec Illidan, nourrissant l'espoir de retrouver son enfant qui était à présent la seule chose lui restant, le jour ou il reviendrait en Azeroth.

    Bien évidemment rien ne se passa comme espéré et les elfes dont le prêtre guerroyèrent pour leur prince, sans savoir la corruption qui l'avait touché et son adhésion à la légion, luttant ainsi avec puis contre Illidan. Une partie des elfes finie par revenir en Azeroth, Saleth en étant membre, pensant alors naïvement que le prince tenait ses promesses, pour se rendre compte quand il mourut que tout cela n'était que tromperie. Un prophète Draneï du nom de Velen purifia et restaura le puits du soleil, redonnant l'espoir aux elfes. Alors ceux-ci revinrent en Quel'Thalas et s'efforcèrent de reconstruire leur royaume, le prêtre quand à lui participa à la colossale tâche tout en cherchant désespérément une quelconque trace qui le mènerait jusque Tania, sans jamais la retrouver.
    Une fois la guerre enfin terminée, du moins en apparence et le royaume partiellement reconstruit, L'Revan Saleth n'aura de cesse de rechercher sa fille pendant des mois, faisant appel à toutes les formes de magie de sa connaissance pour l'assister dans sa quête. En l'an 23, il découvrira par le biais d'un présage, créature aux pouvoirs divinatoires, que sa fille était tombée lors de l'assaut de la seconde porte par le fléau, et ainsi l'elfe, endossant cette ultime souffrance insoutenable, fut brisé à jamais.

    C'est en âme déchirée qu'il reparti pour Quel'Thalas, perdant tout goût à toutes choses et ne donnant peu à peu d'importance qu'à sa mission, le royaume et son peuple. En l'an 27, le royaume demanda aide à l'alliance qui rejeta les elfes de sang, et c'est dans la horde qu'ils trouveront l'assistance tant désirée. L'Revan Saleth entrera alors dans l'armée de front de Quel'Thalas, combattant pour la horde et sera envoyé en Outreterre, dans le bastion fortifié de Thrallmar, luttant contre les légions de Gangr'orcs de la citadelle des flammes infernales. La guerre dura plus d'une année à travers la région, le prêtre, envoyé entre-temps à Nagrand contre les ogres et les Tranchantes, dans son voyage développa des relations amicales avec plusieurs pacifistes de L'Aldor en Shattrah, ces derniers cherchant à améliorer les relations de la horde et l'alliance. Le prêtre y vit une occasion d'approfondir toujours plus ses connaissances de la lumière par les dogmes Naarus et parvint a gagner la confiance de ces "Aldoriens", jusque obtenir d'eux un puissant artefact lié à la lumière. Une manipulation qui ne fut pas vue comme telle par plusieurs membres des Clairvoyants, se montrant alors hostiles envers L'Revan.
    A l'approche de la fin de la guerre en Outreterre, celui-ci fut envoyé à la vallée d'Ombrelune et désigné en soutien d'un des bataillons de quatrième ligne du temple noir, à travers ses capacités de méditation. C'est au cours de l'assaut final, prenant part au combat aux portes du temple, qu'il perçu de loin le puissant Illidan s'éteindre enfin, faisant vibrer toutes les trames telluriques de la région. Après quoi, il retourna dans le dernier mois de son service en Outreterre au front Gangr'orc, terrassant au cours d'une fulgurante bataille un de leurs capitaines en duel, grâce aux pouvoirs qu'il avait tiré de l'artefact.

    Une fois de plus il retourna à Lune d'Argent épuisé et connu trois mois de répit, ressassant sa peine et les souvenirs de sa famille, il s'occupa l'esprit tant bien que mal par ses deux métiers, l'ingénierie et l'enchantement. C'est à ce moment qu'il commença à travailler sur plusieurs prototypes de machines d'ingénierie, ensuite enchantées selon un dosage technologie-magie très complexe, ainsi naquit sa futur grande passion, la "techno-magie". En l'an 29, les forces de l'alliance et de la horde alors tout deux de puissants empires, décident d'attaquer le roi Liche en Norfendre. Le prêtre rejoignit de ce fait le front d'En-Kirath depuis le bastion suprême de Chanteguerre et accostera le troisième mois du début de la campagne au point d'accostage de Garrosh. La horde comme l'alliance mèneront rapidement plusieurs assauts face à une cité fortifiée résistante et puissante du fléau. L'Revan Saleth connu alors le moment le plus marquant de sa vie d'elfe, car c'est au cours de la seconde bataille dans les plaines neigeuses qui bordent En-Kirath, qu'il se retrouva nez-à-nez avec sa propre fille, relevée en chevalier de la mort. Saleth fut prit d'incompréhension et de surprise, cette dernière saisit ce moment pour s'attaquer à lui et le mettre en difficulté, jusqu'à le vaincre face à un prêtre peu combatif. Alors la lame runique sous la gorge, elle ne le tua pas, lui murmurant avec douceur quelques mots avant de se frayer un chemin et repartir un sourire sadique aux lèvres vers la cité, prenant la vie de quelques guerriers de la horde au passage.

    Saleth mit plusieurs jours a réaliser et accepter ce fait, pour ensuite se fixer un objectif précis : La trouver et mettre fin à son agonie quoi qu'il en coûte, bien que sachant que ce cadavre n'était qu'une pâle copie de son enfant. Jouant de son statut de vétéran, il parvint à se faire envoyer en tant que magicien à Dalaran, soutenir le développement des armes magiques contre le fléau. C'est ainsi qu'il mit tout en oeuvre pour entrer au sein du Saccage-Soleil, démontrant ses talents et son potentiel pour finalement gagner leur respect. Le Saccage-Soleil lui donna finalement sa chance et une fois l'accès aux plus grandes sources magiques du monde ouvertes à travers le fort Pourpre, travailla en parallèle avec ses engagements sur la création d'une armure lourdement enchantée et symbolisée par des ailes d'argent sur les épaulières en l'honneur de son royaume. Armure destinée à combattre les runiques, ainsi que sur un bâton magique confectionné dans son ensemble avec l'aide des connaissances de plusieurs autres prêtres de guerre. Une fois ses créations au point, il s'arma, emmenant de part son rôle plusieurs autres créations au bastion, pour ensuite rejoindre les nouveaux assauts contre le fléau de la région. Avec l'aide de la puissante croisade d'argent les deux factions gagnèrent du terrain, ainsi Saleth pu utiliser bâton et armure contre plusieurs chevaliers de la mort qu'il parvint a vaincre, devenant un véritable guerrier anti-runiques. Les armées finirent par parvenir a créer une percée vers la cité et l'assiéger, Saleth profita alors du siège pour chercher sa fille et la trouva finalement dans le grand temple, l'affrontant à nouveau en duel. L'affrontement dura plusieurs heures à travers la cité, mais le prêtre ne réussit pas à la vaincre et c'est avec un nouvel échec qu'il reparti pour Dalaran.
    A force de réflexion lui vint à l'esprit une idée inexploitée, celle de combattre son ennemi d'une arme similaire, confectionnée avec ses propres pouvoirs et la supériorité de la lumière. C'est ainsi qu'à la fin de la première année de guerre en Norfendre, il créa sa masse "Sin'Belore", arme créée à partir de l'artefact de lumière de l'Aldor qu'il avait conservé, sacrifiant l'artefact en question en utilisant ses ressources. Avec cette nouvelle arme antithèse de la lame runique des chevaliers, ainsi que de nouvelles armes magiques, il reparti sur le front, rejoignant également l'est de la désolation des dragons et plus particulièrement Zul'Farak. Il enchaina de fulgurantes victoires contre plusieurs chevaliers de la mort et gagna le surnom de "L'aigle d'argent des chants éternels", surnom représentant son armure dont ailes et heaume de tissu en particulier, de même que les frappes sèches de ses assauts inspiraient l'aigle, le reste en hommage à sa nature d'elfe de Quel'Thalas.

    Plusieurs mois après le début de la seconde année, il retrouva la trace de sa fille non loin d'Azjol Nerub en suivant un groupe armé du Kirin tor et combattit les nérubiens, jusque se frayer un chemin au contingent de chevaliers, convainquant le groupe de la menace qu'ils représentaient. Les deux s'affrontèrent et Saleth fut confronter au maître de Tania. Après un long duel, il arracha une difficile mais éclatante victoire, une bataille d'où sa fille, une fois de plus, s'échappa. Il la poursuivie plusieurs jours durant sans la retrouver, se détachant du groupe qu'il suivait, pour finalement revenir las vers un camp de passage de la horde à la frontière des pics foudroyés.
    A sa grande surprise, c'est d'elle même que Tania revint vers lui, perdue dans un monde qu'elle ne parvenait pas a comprendre et sans plus de raison de se battre. Elle lui demanda alors de la guider, Saleth, ayant malgré lui encore besoin d'elle, accepta et ainsi, lui réapprit le fonctionnement du monde afin de l'aider a se trouver une nouvelle vie dans sa non-vie. Elle le suivit sur le front pendant ce renouveau de leur relation, combattant à ses cotés contre les créations d'Ulduar, puis contre le fléau même qu'elle avait servie. Ils tissèrent une relation de confrontation et semi-rivalité, dont pour Tania une face cachée de grande affection envers lui, de par ses souvenirs et la présence intense de la lumière en son père, concentrant son besoin de tueries sanguinaires sur les ennemis de son père.

    Le jour vint où la croisade lança l'offensive contre la forteresse de glace même, annonçant la fin de la guerre dans un ultime et titanesque combat. Saleth rejoint l'armée aux portes de la forteresse, conscient que cette fois, il y avait trop peu de chance qu'il survive, et c'est côte à côte que tout deux combattirent sur l'immense champs de bataille qui dura plusieurs semaines. Les batailles s’enchaînèrent contre toutes les créatures du fléau et les cadavres des soldats s'empilèrent, jusque la dernière des bataille. Essoufflé par l'offensive sans fin, le prêtre y prit néanmoins part, ce en dépit de blessures déjà présentes et à peine soignées, prêt a s'en aller. Il combattu férocement, jusque se retrouver gravement blessé par un coup d'épée au foie d'un des puissants San'Layn. Le prêtre s'écroula et contre toute attente, c'est Tania qui vint à son secours, s'interposant face à cet adversaire qu'elle affronta, déployant toutes ses forces, elle fut finalement dominée et subit les attaques dévastatrices du dévoreur de sang, avant qu'il ne soit détruit par l'arrivée de plusieurs paladins.
    Alors à l'agonie par ses blessures trop importantes, elle délaissa sa propre personne malgré sa nature opposée à ces idées et fit usage de ses dernières forces pour déplacer son père à bout de souffle du champs de bataille, stoppant l'hémorragie. Ensemble au milieu de cet enfer, ils firent tomber leurs masques et partagèrent ces derniers instants, puis elle s'éteint contre son père, dont les blessures et la peine finirent par le faire sombrer dans l'inconscience. Mais une fois de plus, il ne s'était pas éteint également, comme il l'avait imaginé.

    La guerre fut terminée, le roi liche tomba, et le prêtre reparti dans cet exil parmi les vivants, avec le seul espoir qu'un jour, sur un champs de bataille, il luttera jusque son dernier souffle et pour son peuple, succombera avec l'honneur du guerrier.


    Tania Sin'rae, "la petite Sylvanas".
    Un ange de beauté dans un monde de souffrance,
    toi qui fut la paix dans ma vie de guerre.


    _________________
    My daughter, my life, my blood... live for you, nothing else.

    "Nous vivons dans un monde qui ne répond qu'aux lois de la nature et de la volonté. Le temps lui n'existe que quand il commence a se fendiller, c'est ce qui le rend si étrange."

    "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui, sera mon frère".
    - L'Revan Saleth Sin'rae.
    avatar
    L'Revan Saleth

    Messages : 42
    Date d'inscription : 09/12/2011

    Re: L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par L'Revan Saleth le Jeu 15 Déc 2011 - 12:22

    Après la fin de la guerre du Norfendre, Sin'Rae retrouva le chemin de sa patrie avec un sentiment amer et perdit peu à peu goût à toute chose, jusqu'à ce qu'une infinie lassitude prenne le pas sur une tristesse et un vécu tant poussé. On dit qu'il serait mort avec sa fille sur le champs de bataille et qu'aujourd'hui, ce n'est plus qu'un guerrier elfe, promu au sein de la horde par son expérience et ses talents au rang de seigneur de guerre de la nouvellement formée seizième légion, envoyée aux Tarides. Il accepta, et ne se consacra alors plus qu'à la guerre et sa patrie, l’honorant à la tête de la seizième légion réorganisée il y a plus d'un an après la fin de la guerre en Norfendre afin de soutenir le front des Tarides, qui est devenu avec Gilneas, principale région de la guerre nouvellement et officiellement déclarée entre la horde et l'alliance, après l'invasion des orcs en Orneval notamment. La légion lutta en première ligne de cet affrontement farouche pendant plusieurs mois, à la tête de plusieurs navires d'importance dont l'implacable Lordearonnais Voguant, harcelant les côtes de Theramore jusqu'en défense de Durotar farouchement. La campagne se poursuivie jusqu'à ce que le grand cataclysme ne provoque la fracture des Tarides, et d'Azeroth dans son ensemble. Cette destruction radicale forca les deux parties a battre en retraite et mit un terme temporaire au conflit.

    Plusieurs des navires de la légion furent envoyés dans les fonds par les ras-de-marée, par chance, le meilleur navire, le Lordearonnais Voguant, fut de ceux sauvés et la légion prit la mer sous le commandement de leur seigneur de guerre, afin de rejoindre le port de Gueule-de-Dragon, dans les Hautes Terres du crépuscule, ou la guerre était lancée contre le Marteau-du-Crépuscule et les arrivants de l'alliance non loin. Débarquant sur le dit port, la légion prit alors les armes, et ainsi une nouvelle campagne fut lancée en première ligne, honorant davantage la réputation de la légion. Cette guerre dévastatrice dans des terres sans cesse plus dévastées, dura plus de six mois, entre les assauts de la légion sur terre et les frappes prodigieuses sur mer des navires avec à leur tête le Lordearonnais Voguant. Et à l'usure, finit par mettre à mal la légion malgré le soutien d'autres, prise entre les forces du Marteau-du-Crépuscule dont un nouveau chef avait prit la suite de Cho'Gall, l'alliance organisée par Kurdran Marteau-Hardi débarquant toujours plus nombreux, et les attaques de l'aspect de la terre lui même. C'est ainsi que la légion finie par être repoussée et acculée sur leurs navires au sud de Kraazar, et le sixième mois de cette année, la légion fut ravagée en mer par le Marteau-du-Crépuscule, au nom de la horde.

    Un seul navire aurait subsisté, qui n'est autre que le devenu prestigieux Lordearonnais Voguant, non sans dégâts, et mena les quelques survivants rebaptisés "Les Rescapés de la Seizième", en Kalimdor, ou Sin'Rae se retira sur le même navire dans une nouvelle et énième et non moins mystérieuse mission. Quand à ce qu'il s'est passé la dernière année de ces quelques dernières mois, lui seul en a connaissance...




    _________________
    My daughter, my life, my blood... live for you, nothing else.

    "Nous vivons dans un monde qui ne répond qu'aux lois de la nature et de la volonté. Le temps lui n'existe que quand il commence a se fendiller, c'est ce qui le rend si étrange."

    "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui, sera mon frère".
    - L'Revan Saleth Sin'rae.
    avatar
    L'Revan Saleth

    Messages : 42
    Date d'inscription : 09/12/2011

    Re: L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par L'Revan Saleth le Jeu 15 Déc 2011 - 12:23

    __________________________________________________________________________________________________________________________________________

    Thèmes musicaux et descriptions :


    Thèmes du personnage :

    Mon nom est Sin'Rae
    (Introduce A Little Anarchy) [ http://youtu.be/sapgqKLj4cI ]

    L'Revan Saleth Sin'rae, fils de soldat, eu une vie longue, parfois heureuse, souvent éprouvante et douloureuse. Mais au delà des épreuves, et bien qu'aujourd'hui il sait la fin proche et aspire secrètement a rejoindre sa famille dans l'autre monde, il aura longtemps vécu, là où d'autres n'auront fait qu'exister.

    Seul au monde
    (All of Them) [ http://youtu.be/4ptSZeoO21s ]

    En l'an 30, la guerre du Norfendre prend fin sous la forteresse de glace et sa fille, porteuse de runes de mort, s'éteindra définitivement. A présent, c'est avec le sentiment d'exil qu'il demeure dans le monde des vivants, seul. Oeuvrant en la mémoire des siens, jusqu'au jour où sa mission s'accomplira dans son dernier souffle et qu'enfin, il rejoindra sa famille dans leur foyer de l'au-delà.

    L'aigle d'argent du bois éternel
    (A Dark Knight Part1) [ http://youtu.be/ON_FyigwU1o ]

    Une longue vie de guerre et de passion, de force et de douleur, jusqu'à la naissance de l'aigle d'argent des chants éternels. Dans un monde de conflits, celui-ci aura décider de se conformer à ses idéaux afin de montrer au monde ce qu'il pourrait être un jour. Car au sein d'une lutte sans fin, chaque acte aussi petit soit il, devient la plus grande des choses.

    Dans l'ombre de Phileus (Le culte)
    (Half the Man) [ http://youtu.be/ptKlM86BSiQ ]

    Le culte de Phileus où le jeune chasseur aura combattu contre l'espèce humaine, le marquera profondément, dans sa vie d'elfe et de prêtre aujourd'hui. Il gardera une idée ancrée dans ses actions, se tenir à la réflexion et l'ouverture d'esprit afin que jamais il ne reproduise les erreurs du passé.

    Je ne suis qu'ombre (L'avènement des ténèbres)
    (My number is 47) [ http://youtu.be/lB2Fd45kako ]

    Au second siècle de son existence, L'Revan perdra soeur et frère dans les conflits contre l'humanité. C'est avec culpabilité et souffrance qu'il se perdra dans l'ombre, devenant plus puissant qu'aucun autre membre de la maison et provoquant le désordre autour de lui. Aujourd'hui, il conserve cette partie de lui cachée dans son âme et s'efforce d'en conserver le contrôle.

    L'âme du guerrier (2eme guerre)
    (Return To Alamut) [ http://youtu.be/3j95kdomMUw ]

    De toute les grandes guerres, la seconde guerre de la horde sera le tournant de son existence. C'est dans ce conflit que père et fille seront la fierté l'un de l'autre, et que viendra le début de l'aigle d'argent des chants éternels.

    Le temps des larmes (3eme guerre)
    (Agent Of Chaos) [ http://youtu.be/MV8kCdd3KVQ ]

    Nul guerre n'aura été plus chaotique et douloureuse que la troisième guerre. Et bien qu'à travers le désespoir, les races mortelles survécurent, c'est brisé que le dernier membre de la maison Sin'rae continuera la mission, délaissant tout désir pour ne plus faire qu'exister et jamais soulagé de sa peine.


    Thèmes additionnels :

    Toi mon coeur, ma vie, mon sang (Tania)
    (Ezio's Family) [ http://youtu.be/8yCyysCmhlQ ]

    Tania Sin'Rae, fille de L'Revan Saleth, naitra en l'an - 98. Par sa vie elle apaisera la colère de son père et sera la paix d'une vie de guerre. Elle grandira pour devenir forestière, surnommée "La petite Sylvanas" à l'image de son idole, et combattra avec courage en symbole d'espoir pour la maison comme son père. Elle s'éteindra sur le champs de bataille lors de l'assaut de la seconde porte du royaume par le fléau, laissant Saleth emplit d'une peine éternelle.

    Pour l'amour d'un frère (L'Nath Saleth)
    (Battle of the Heroes - Stronger) [ http://youtu.be/o--bLEobBFY ]

    L'Nath Saleth, frère de L'Revan Saleth, vit le jour en l'an - 201. Il entrera dans la tradition militaire et deviendra mage chercheur, puis au prix d'une longue formation, mage de guerre et le plus puissant des membres de la famille. Il restera loyal envers son ainé malgré ses erreurs, bon et sage. Malheureusement la mort de sa jeune soeur en l'an - 108 le plongera dans la douleur et la colère, jusqu'à affronter son propre frère, pour ensuite le sauver, sacrifiant sa vie. Son souvenir restera celui d'un être profondément sincère et d'un mage remarquable.

    Je ne t'oublierai jamais (Kheila)
    (Farwell Cordelia) [ http://youtu.be/P-gML841OXw ]

    Kheila fut l'amante de Saleth et une des dirigeante du mouvement contre l'humanité. Intelligente et prudente, elle mènera de nombreuses actions impressionnantes, animée d'une volonté vindicative. En - 98, elle s'éteindra en accouchant de la petite Tania. Malgré la haine et la colère, Kheila demeurera pour le prêtre l'amour de sa vie ainsi qu'une compagne fidèle.

    Adieu mon ange (Shïna)
    (Hold The Ice) [ http://youtu.be/Mge4HI-hUv4 ]

    Shïna Sin'rae, soeur de L'Revan et L'Nath, vit le jour en l'an - 198, dans la maison familiale. En tant que dernière de la famille, elle sera aimée et couvée toute son enfance, jusqu'au jour de son départ pour formation de forestière. A sa sortie le bébé de la famille entra dans une des unités de forestiers et gravira les échelons, devenant ainsi une archère de grand talent, luttant principalement dans la guerre contre les trolls. Elle sera de même le meilleur soutien de Saleth et celle qui le sauvera de lui même alors qu'il provoquait mort et destruction au sein du culte de Phileus. A la fin du premier siècle elle épousera un autre des forestiers, L'Ethan et aura une fille, Rosianna. Son caractère vivant et sa force en feront l'âme de la maison, elle s'éteindra avec son époux au cours d'une bataille contre une armée humaine en l'an - 108, laissant une maison abattue et qui par la suite se déchirera de peine.

    Instinct partagé (Sïrhan)
    (I'm Not a Hero) [ http://youtu.be/zh0Oh5zF2iA ]

    Sïrhan fut le fils du mystérieux prêtre qui forma L'Revan Saleth lors de ses années d'enfermement pour trahison. En échange de ses pouvoirs, L'Revan jura au prêtre condamné d'élever l'enfant et le protéger. Ainsi il grandira au sein de la maison pour devenir paladin, disciple de L'Tliang et fils adoptif du prêtre. Lorsque la famille se déchira suite à la mort de Shïna, c'est par amour qu'il suivit son père dans ses ténèbres et l'addiction à l'ombre, rejoignant à ses cotés un mouvement "anti-humanité" actif de Quel'Thalas. Le mouvement fut finalement détruit et L'Revan, une fois de plus, se libéra de ses ténèbres. Malheureusement ce ne fut pas le cas pour Sïrhan rongé de colère et de peine jusque devenir un tueur sanguinaire, et malgré les tentatives plus tard de son père pour le sauver de lui même, il disparaitra et continuera la lutte contre le danger de l'humanité. Son souvenir restera celui d'un fils dévoué et un échec douloureux pour L'Revan, qui au final n'aura pas tenu sa promesse.

    Jusqu'à la mort (L'Lianthas)
    (Woad to Ruin) [ http://youtu.be/20_WhOawziQ ]

    L'Lianthas fut tout au long de la vie du prêtre son plus fidèle ami et son meilleur bouclier contre ses propres erreurs. C'est au cours de la guerre contre les trolls qu'ils se lièrent et devinrent frères de coeur à jamais. Il rejoindra la compagnie alliée aux forestiers pour arrêter le culte et mettra au point le plan qui le fera tomber, sauvant de même son frère. Par la suite il ne cessa de le soutenir d'une loyauté infaillible, vivant tout les grands événements de la maison depuis lors. Il épousera Gaïalis, avec qui il forma le couple que tous admiraient, symbole d'affection par excellence. La mort de son épouse en l'an - 10 le plongea dans une grande souffrance et une rage qu'il n'avait jamais éprouvé. Il décédera en combattant le nécromancien responsable près d'Alterac, rejoignant son aimée dans l'autre monde. Par la suite il sera vengé par la maison, son épouse et lui même honorés lors de nobles funérailles. Aujourd'hui c'est en grande partie en sa mémoire que le prêtre continu la lutte, ayant juré de garder la même volonté qui avait tout au long de la vie du paladin, animé sa combativité dans les moments les plus désespérés.

    Loyauté et honneur (L'Tliang)
    (Knights March) [ http://youtu.be/bmnYUCln6bQ ]

    L'Tliang fut tout au long de sa vie au sein de la maison, le sage et respecté maître paladin. Ami du père Sin'rae il éduquera L'Revan Saleth selon les idéaux des chevaliers, devenant son mentor. Par la suite il s'efforcera lors de l’évolution de la maison de la maintenir avec honneur et fierté, agissant au mieux et avec la réflexion d'un aîné dans ses périodes les plus sombres et douloureuses. Il s'éteindra lors de l'assaut du fléau sur Lune d'Argent, avec la noblesse des grands champions, marquant pour l’éternité la maison Sin'rae de la véritable prestance d'un elfe de foi et d'un guerrier.


    _________________
    My daughter, my life, my blood... live for you, nothing else.

    "Nous vivons dans un monde qui ne répond qu'aux lois de la nature et de la volonté. Le temps lui n'existe que quand il commence a se fendiller, c'est ce qui le rend si étrange."

    "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui, sera mon frère".
    - L'Revan Saleth Sin'rae.
    avatar
    L'Revan Saleth

    Messages : 42
    Date d'inscription : 09/12/2011

    Re: L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par L'Revan Saleth le Jeu 15 Déc 2011 - 12:24

    Alter-Egos du personnage

    L'Revan Saleth il y a plus d'un siècle :



    L'Revan Saleth aujourd'hui :



    Alter-ego - physique :

    Très approchant du personnage d'Achille, à l'image d'un elfe et d'une couleur de cheveux différente cependant, la prise de vue telle que sur cette image est la plus approchante sur son physique, son visage et sa carrure, et ainsi la plus en considération, avec une légère retouche sur l'image infime mais essentielle.


    Alter-ego - voix et personnalité (Mais également seizième légion):

    Le personnage en lui même est très approchant de celui du chef de guerre saxon (ou le grand et massif blond aux cheveux longs tout comme sa barbe) dans le film "Le Roi Arthur", autant par l'attitude, la façon d'être jusque la gestuelle et le regard, ainsi que la lassitude d'un long vécu aiguisé. Il se porte également au niveau de la voix du personnage, grave et réfléchie, qui peut se porter de manière terrifiante lorsque contrarié sans vrai impulsivité dénuée de contrôle, mais portée vers l'intimidation d'un charisme certain. Une belle représentation a voir qui exclue cependant entièrement le physique présenté au dessus. (Et une représentation très approchante de la seizième légion à travers la dite armée saxone, a prendre en compte).



    Alter-ego - Attitude au combat :

    L'on retrouve le même personnage du chef saxon, dans une situation de combat, qui représente à la perfection L'Revan tel qu'il est, dans les moindres détails d'attitude et de façon d'être au combat. Une dernière représentation très intéressante également.


    _________________
    My daughter, my life, my blood... live for you, nothing else.

    "Nous vivons dans un monde qui ne répond qu'aux lois de la nature et de la volonté. Le temps lui n'existe que quand il commence a se fendiller, c'est ce qui le rend si étrange."

    "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui, sera mon frère".
    - L'Revan Saleth Sin'rae.

    Contenu sponsorisé

    Re: L'Revan Saleth Sin'rae

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 22:56