- Ce forum est désormais inactif -

Merci d'utiliser la nouvelle plate forme communautaire : www.wow-rppvp.fr


    Les situations conflictuelles intra-faction

    Partagez
    avatar
    Zalk' & cie

    Messages : 168
    Date d'inscription : 08/08/2011

    Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Zalk' & cie le Jeu 1 Déc 2011 - 12:46

    Bon, je vais essayer de ne pas trop insister (essayer, hein !) sur le contexte qui m'a conduit à poster ce topic, car tous ceux qui ont participé aux derniers épisodes du conflit TdF - PROFIT connaissent, et au final ce sont des questions qui se posent au-delà même du contexte, même si c'est un peu pour sauver cette intrigue, qui en est venue à ne plus présenter grand intérêt de mon point de vue totalement subjectif, que je lance le sujet.

    Mais c'est un genre de problème qui se présente trop souvent, comme en témoigne le fait que les mêmes problèmes se sont posés lors de l'enlèvement du Courtier des Ombres par l'OCA.

    C'est pourquoi je précise quand même un peu les évènements, pour montrer à travers un exemple que je trouve parfaitement représentatif les problèmes qui se posent quasiment à chaque fois qu'on veut organiser du conflictuel en intra-faction (et il y a même quelques questions qui se posent pour de l'inter-faction, donc ça présente quand même pas mal d'intérêt) qui, pour le moment, se révèlent à chaque fois catastrophique - oui, on me répondra comme on l'a déjà fait, que si on me suit, en intra-faction, on fait que du bisounours, tout le monde s'aime, tout le monde il est bô, tout le monde il est gentil ; mais, franchement, je pense moi que c'est se cacher derrière son petit doigt que d'aller dire qu'on peut faire du conflictuel intra-faction qui marche, tant qu'on a pas trouvé un système qui fasse relativement consensus parmi les joueurs les plus souvent impliqués du Culte dans ce type de RP, et qui permette d'avoir un minimum de cohérence.

    Pour le moment, tout ce à quoi on arrive, c'est soit frustrations de part et d'autres, soit drama à n'en plus finir. Je précise tout de suite que, en plus, l'exemple que j'utilise n'est pas sujet à drama, donc la modération ne devrait pas avoir à s'offusquer de ce topic, puisque tout le monde dans PROFIT reconnait volontiers que c'est nous qui avons fait un coup de pute au TdF en essayant par des moyens carrément bof de les empêcher, au cours d'une manipulation plutôt mal ficelée, de mener le RP qu'il était naturel qu'ils mènent, et que, là, nous nous sommes dangereusement approchés du godmode contre lequel j'avais vertement ragé lors de l'épisode de l'enlèvement du Courtier des Ombres.

    Donc, ce soir-là, nous avions organisé "l'enlèvement" du modérateur du Conseil de guerre Réprouvé nommé par Fossoyeuse : Ska.

    Les auteurs de cet "enlèvement" étaient deux DK d'Achérus MESMERisés. Déjà, pourrait se poser la question de savoir si nous avions droit à ces serviteurs d'Achérus... C'est un peu la question de la neutralité de PnJ, même s'il est vrai que, par l'intermédiaire de Rälkezad,une escouade de chevaliers avait été envoyée à la chasse au Ryzzik.

    Toujours est-il qu'il s'agissait de 2 DK tout juste créés. On peut estimer sur un serveur JcE que les niveaux, c'est pas RP, mais je ne suis pas certain qu'on puisse partager cette opinion sur un serveur JcJ, et pour un rôliste sur table comme moi, c'est tout simplement une idée aberrante.

    C'est aussi une des raisons pour lesquelles je m'étais offusqué des capacités de pistage surhumaines des rerolls jetables lvl 1 du Courtier des Ombres.

    Quelle doit être notre position concernant ces personnages dans du conflictuel intra-faction ?

    Je m'explique : En inter-faction, la question ne se serait même pas posée : Ils ont assuré la réussite de leur enlèvement en prenant en otage Ska. Déjà, m'est avis que les gars du TdF, même s'ils n'avaient aucune preuve, suspectaient avec largement assez de certitude que c'était un coup monté et qu'ils pouvaient bien les charger, que ces DK n'auraient pas attenté à la vie du Ska. Mais, surtout, ces DK "débutants" auraient pu cartonner 5 minutes le Ska avant de lui faire la moindre égratignure (c'est pas RP ? les sorts du niveau 85 ? ne sont pas RP ? la supériorité au combat qu'un vétéran acquiert ne sont pas RP ?), et ils auraient de toutes manières facilement pu être OS par les membres du TdF, avant même de pouvoir placer le moindre coup au Ska.

    Comment ne pas être frustré par une telle situation ?

    Je ne détaillerai pas la course poursuite en montures volantes... Truc qui aurait pu être stoppé court avec la possibilité d'attaquer des membres de sa faction.

    Voilà que, finalement, les kidnappeurs sont rattrapés et mis hors combat.

    Voilà que s'enchaine une bataille rangée d'emotes mêlée à l'utilisation de sorts/outils (totem de lien terrestre utilisé par un chamélem...) n'ayant aucun impact sur des membres de sa faction, où chacun fait à peine attention à celles de l'autre parti, certain de son bon droit.

    /e s'interpose.
    /e joue des coudes pour se placer entre le corps de %t et les corsaires.
    /e s'empare du corps de %t, et s'éloigne.
    etc...

    Or, on était quand même dans une situation de rapport de force particulièrement tendu, avec des noms d'oiseau (enfin, si le "traître" est un oiseau) qui fusaient, présentant d'un côté une faction combattante (le TdF), de l'autre une bande crapules n'hésitant pas à recourir à la violence et au meurtre si ça peut servir ses intérêts (PROFIT).

    Cet élément pris en compte, pour une fois, le camp PROFIT avait les moyens au niveau du nombre et des compos en présence de largement (bon, largement, c'est mon analyse à moi, alors je l'enlève) dépop les mecs du TdF, mais la différence restait suffisamment relative pour que le TdF soit en droit légitime de contester cet état de fait. (Après tout, lors du kidnapping du cadavre de Caranthir, j'ai bien trouvé que le rapport de force n'était pas suffisant pour que le TdF puisse se l'arroger de force.)

    Dans un tel cas, que fait-on ?

    Utilise-t-on des emotes où chacun arrache un corps des mains de celui qui est en train de taper un texte similaire, si bien qu'on démembre le corps ?

    Sachant que, personnellement, je suis désolé, mais je ne reconnais pas une validité suffisante aux emotes pour engager par ce moyen une lutte physique pouvant déboucher sur la mort (ou le fait de laisser gravement blessé) d'un personnage, alors que, à un tel moment, mon personnage serait plutôt du genre à laisser tomber le corps et taper sur les mecs qui essaient de lui enlever, je fais quoi ?

    En plus, ces résolutions de conflits à l'emote, dès lors qu'il y a plus de deux personnes impliquées, sérieux, moi ça me fait penser à un concours de celui qui tape le plus vite son message.

    Passe-t-on dans une grosse discussion HRP où chacun aura des arguments tout à fait recevables pour dire que sa position lui permet d'embarquer un cadavre ?

    C'est le genre de débat qui se révèle vite insoluble, et, si on réussit à le résoudre, si on parvient à un consensus, combien de temps faut-il pour cela, combien de temps à mener un HRP frustrant alors qu'on est censé jouer une soirée RP ?

    Passe-t-on au /duel, alors qu'on peut même être dans une situation de supériorité numérique d'un côté, et que ce côté peut bien n'accorder aucune valeur aux vertus juridiques d'un duel ni même à l'honneur ?

    Bref, je pourrais avoir encore plein de questions à poser, mais je préfère stopper le pavé ici, parce que le but est quand même de discuter des opinions de chacun, mais, clairement, j'en arrive au final à une conclusion (qui ne sera peut-être pas partagée) :

    Dès lors qu'on veut engager du RP conflictuel, WoW impose des limitations qui font que, malgré son univers riche (j'ai pas dit complexe, ni parlé de son niveau qualitatif, hein, juste riche quantitativement), le jeu bloque beaucoup plus les joueurs qu'un L2 par exemple (où je trouvais quand même énormément moins de situations RP frustrantes) :

    - dans le cas de l'inter-factions, on se retrouve vite bloqué par la barrière du langage, qui restreint quand même gravement le RP, même conflictuel.

    - dans le cas de l'intra-faction, on se retrouve vite bloqué par l'absence d'un mode chacun pour soi.

    Alors, devons-nous abandonner ce type de RP, ou est-il possible d'élaborer ensemble des systèmes de résolution permettant d'éviter que ces RP dégénèrent quasi invariablement ?


    _________________
    Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
    - Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
    - Bol'kani : Heu... Hein ?
    - Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
    - Zal'kohm : Heu... Hein ?
    avatar
    Aéllys
    Admin

    Messages : 366
    Date d'inscription : 06/08/2011
    Age : 39
    Localisation : Parmi les forêts éternelles

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Aéllys le Jeu 1 Déc 2011 - 13:27

    Ah, encore. Question qui revient en boucle ça. Alors... De mon propre point de vue :

    Les +
    - Le RP conflictuel est parmi les plus intéressants à faire
    - Il permet de relancer nombre de situations
    - Il permet de changer les relations des personnages
    - Il permet de se défouler en duel (rp, rand, Jcj...)
    - Il permet d'amener un vent de fraicheur à certaines situations longuettes
    - Bien joué, il amène un RP positif et permet d'inpliquer de nombreuses personnes

    Les -
    - Le RP conflictuel est parmi les plus difficile à jouer sans fruster quiconque
    - Il a le défaut de pouvoir rapidement ruiner des situations
    - Il a le défaut de souvent forcer la main aux gens
    - Il a le défaut de ne pas être vu de la même manière par les gens (sur la manière de le jouer)
    - Il a le défaut de faire que personne ne veut perdre
    - Mal joué, c'est destructeur et amène à des conflits HRP

    Ok, rien de neuf vous me direz. C'est juste pour résumer. Donc, quant je le fais...

    1° Soit vous connaissez très bien votre vis à vis, c'est un RP entre 2 ou nombre très limité de joueurs, et vous pouvez vous permettre d'y aller franco, par surprise.
    Là bah vous y pouvez lui / leur tomber dessus sans prévenir HRP, et proposer sur le moment la manière de le jouer (emote, rand, Jcj) selon les cas. En général, comme la personne est habitué à votre jeu ou peut s'y attendre, aucun soucis. A privilégier entre amis, en guilde.

    Propre exemple positif : J'ai donné rendez-vous à un membre de ma guilde dans un coin isolé, sans moyen de communication, et l'ai attaqué sans prévenir. J'avais toute confiance en lui, aucun dénouement prévu. Nous avons fais cela au rand afin de laisser le hasard choisir. Le combat fût beau et avec un dénouement inattendu. Parfait!


    2° Soit vous n'êtes pas certain des réaction en face ou le RP va impliquer un grand nombre de joueurs.

    Là pas de miracle. Je pense que la seule et unique manière d'éviter autant que possible les écueils est de PREVENIR les personnes visées et les plus impliquées de la suite des événements, de CONCLURE la manière dont devrait se terminer l'event à l'avance, de DISCUTER avant en Hrp des détails, de PREVOIR la manière dont cela va se régler (emotes, rand, jcj).
    Et sur le moment de mettre au courant les gens présents, ont-ils la permission d'intervenir, doivent-ils laisser fuir les ravisseurs, peuvent ils blesser / tuer quelqu'un? Bref, donner un cadre aussi précis avec des règles de base pour que chacun sache quelles sont les limites. C'est vite fait, si chacun écoute et y met du sien.
    Après ça n'empêchera jamais le problème du "Il a posté son emote d'attaque au mauvais moment" mais ça peut déjà réduire les risques de dérapages.

    Propre exemple négatif : Je découvre une nouvelle guilde intéressée par un de mes personnages. Je joue mon perso comme d'habitude, un peu cynique, intéressé si payement. Inattendu : le GM se fait attaquer en RP. Mon perso ne bouge pas (personne ne lui demande rien). Total : je me fait accuser de trahison par des gens que je ne connaissais pas et on veut m'imposer tortures et séquelles à vie.
    Exemple typique de RP de conflit forcé, joué en emote, sans discussion Hrp avant pour fixer des limites. Résultat : 20 minutes de discussion Hrp pour sauver ma peau (aucune envie de saboter mon perso). Désormais j'évite étrangement les membres de la guilde en question, pourtant pas mauvais rôlistes. Exécrable!



    Je pense que chacun s'est déjà retrouvé dans les mêmes situations que mes exemple, les events bons / mauvais s'enchaînent, on devrait donc logiquement pouvoir en retirer les points à éviter et à reproduire.


    _________________



    Retrouvez les textes RP sous : www.aellys.fr.ht ~ www.vannille.fr.ht
    avatar
    Zalk' & cie

    Messages : 168
    Date d'inscription : 08/08/2011

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Zalk' & cie le Ven 2 Déc 2011 - 16:10

    Merci de ta participation, Aellys. Ca fait plus propre que mon gros fouillis.

    Juste une question : Si je comprends bien, tu confirmes que, en guilde, avec des partenaires de jeu habituels ça tourne parfaitement, et que c'est dès qu'on en sort, que ça commence à être le grand n'imp' ?

    Sinon, j'ai quand même un peu de mal avec le principe consistant à "PREVENIR les personnes visées et les plus impliquées de la suite des événements, de CONCLURE la manière dont devrait se terminer l'event à l'avance, de DISCUTER avant en Hrp des détails, de PREVOIR la manière dont cela va se régler (emotes, rand, jcj)". Si on exclut le fait de PREVOIR les règles qui vont régir la manière dont des évènements doivent se régler (emotes, rand, JcJ), je trouve que le reste fait perdre au JdR son essence.

    Dans le sens que je ne conçois pas le JdR en tant que joueur comme une pièce de théâtre déjà écrite, mais comme du théâtre d'improvisation. Après, en tant que MJ/organisateur, c'est différent, mais pour les joueurs qu'on est censé faire "jouer", ça me gêne un peu.


    _________________
    Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
    - Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
    - Bol'kani : Heu... Hein ?
    - Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
    - Zal'kohm : Heu... Hein ?

    Slegh Traquevent

    Messages : 8
    Date d'inscription : 10/08/2011
    Localisation : Une taverne en Azeroth, ou au milieu de l'océan...

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Slegh Traquevent le Ven 2 Déc 2011 - 16:47

    Je serais plus partisan de bannir tout conflit intra-faction des rp d'envergure ( incluant de nombreuses personnes ) ig, et de le faire via forum sur une base jdr papier, même si cela comporte de nombreux inconvénients et une inévitable lourdeur. Je suis du même avis que toi Zalk'hom, si pour avoir une bataille il faut tout prévoir, tout planifier... j'ai pas signé pour tourner un film moi Very Happy
    avatar
    Aéllys
    Admin

    Messages : 366
    Date d'inscription : 06/08/2011
    Age : 39
    Localisation : Parmi les forêts éternelles

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Aéllys le Ven 2 Déc 2011 - 23:36

    Je faisais une simple constatations de ce que j'ai pu voir des rapports de RP récents sur ce forum. Quant ça dérape, le plus souvent, il en ressort que c'est toujours entre plusieurs guildes différentes et que soit les gens n'étaient pas au courant du tout, ou d'une infime partie, et ne voulaient pas entrer dans ce jeu, ou alors pas selon les "règles" ou idées des "attaquants", ou alors voyaient d'un mauvais oeil l'arrivée de gens qui venaient casser leur propre event prévu et leurs idées pour le moment.
    Et que les meilleurs RP de groupe auquelles j'ai participé (et j'ai horreur des RP de groupe quant y a plus de 10 personnes), ce sont ceux où la situation était claire au départ et où les gens jouaient un RP plus ou moins semblable ou se connaissaient bien (ça aide à prévoir les réactions). Au contraire, l'arrivée imprévue de personnes d'autres guildes / groupes peut être désastreux et casser tout plaisir ou émulsion de groupe si pas prévue ni désirée.

    Ce qui me fais donc dire "Prévenez les gens", mais pas dans le sens de tout scripter à l'avance, non non non, au moins avertir le/les principaux intéressés, au minimum qu'il va se passer un truc gros, imprévu, voir plus si nécessaire. Régler au moins le minimum, à voir plus, selon les cas.
    Je n'aime jamais autant le RP que lorsqu’il s'improvise à partir d'une base donnée, mais tout le reste, le déroulement, voir la finalité, doivent rester improvisée autant que possible, au(x) Mj de faire avancer, aider les joueurs, à prendre telle ou telle direction si nécessaire pour l'intrigue de par leurs propres actes.

    Pour faire plus parlant, je parle de prévoir des choses comme ... :

    - Ce soir je vous préviens que Machin va se faire agresser (par Truc) et qu'il risque d'y avoir baston. Jusqu'ou Machin accepte d'aller? Blessure? Grave? A vie? Tué? Rien de tout ça? Et si jamais pour vous, les agresseurs peuvent être tué / ou pas / doivent pouvoir s'enfuir...



    Ce genre de chose qui devrait empêcher de tomber totalement mal en cassant un autre RP (ecoutez, vraiment pas ce soir, pas sur cet event il est trop important, mais la semaine prochaine ok), empêcher des RP forcé (Machin poignarde Truc dans le dos à mort), régler certains conditions particulière (la fuite doit pouvoir avoir lieu / ou pas) etc etc...


    _________________



    Retrouvez les textes RP sous : www.aellys.fr.ht ~ www.vannille.fr.ht
    avatar
    Rälkezad de Glace-Sang
    Admin

    Messages : 743
    Date d'inscription : 05/08/2011

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Rälkezad de Glace-Sang le Lun 5 Déc 2011 - 20:07

    Voilà un sujet passionnant, propre à susciter des réponses dignes d'une thèse universitaire par leur complexité et l'intérêt majeur pour l'univers ludique interactif.

    Mais la raison l'emportera et nous essaierons d'en faire quelque chose de synthétique et simplifié.

    Zalk' nous a fait une très bonne synthèse de la problématique illustrée d'un exemple encore tout frais.

    Aéllys nous a donné le point de vue consensuel qui a cours auprès des rôlistes raisonnables et intéressants.

    Alors, qu'ajouter de plus sinon un "je suis d'accord sur tout ; et la problématique posée et la réponse" ?

    ...

    Vous vous doutiez bien que j'allais ajouter deux-trois trucs...

    Tout d'abord, il faut relire les messages de Zalk' et d'Aellys, pour enchaîner sur mon propre avis sur la question.

    Et nous pouvons alors convenir de plusieurs points, à partir de l'exemple tout frais entre le Trident et PROFIT.

    Tout d'abord, que le Conseil de Guerre de Fossoyeuse impliquait quelques acteurs, mais que le Trident et PROFIT en étaient indubitablement les deux moteurs principaux.

    Ensuite que le Conseil de Guerre étant une structure qui servait de support à plusieurs trames qui se voulaient porteuses, principales, et qui servaient à l'animation d'une partie significative du JdR côté Horde (je ne hasarderai pas de pourcentages, mais clairement, en inter-faction côté Horde, on avait un gros morceau avec le Conseil de Guerre.

    Dès lors, toute trame qui prétend se raccrocher à une telle structure (Conseil de Guerre ou autre) se devrait d'être un minimum travaillée en consensus, avec des cadres des deux côtés pour servir de garde-fous HJdR, afin d'éviter de véroler toute la structure avec une trame qui, si elle tournait en roue libre complète, pourrait tout détruire.

    Autrement dit, la cohérence JdR d'une trame ou d'un jeu peut aboutir à une sombre mer** HJdR, et s'avérer dès lors, toute autre considération mise à part, totalement inopportune.

    A quoi sert-il de bien jouer son JdR si c'est pour aboutir à des conflits JdR ouverts tels qu'il verront les goupes geler leurs propres relations et de facto étouffer tout jeu en commun pour des mois ?

    Quel intérêt à court, moyen voire (rêvons un peu) long terme ?

    Je vais vous le dire.

    Aucun.

    Aucun intérêt.

    Je n'ai pourtant jamais cessé ces deux dernières années de vivre et/ou de témoigner de ces évènements. Chacun se targant de jouer son JdR de manière impeccable. Certaines fois même, ce fut le cas.

    Et pourtant, à chaque fois, ce superbe JdR cohérent n'a abouti qu'à assassiner un peu plus le JdR du serveur en gelant le Jeu.

    A quoi sert-il d'ouvrir un vrai bon gros conflit ouvert, si le serveur ne contient même plus suffisamment de groupes pour que certains groupes servent de tampons entre deux clans ennemis ?

    A quoi sert-il de se complaire dans le désert provoqué par de telles interactions sans lendemain ? J'ai connu cela avec le Cartel Z, avec l'Aes Sedaï, la galaxie EdS (et ce qu'il en reste aujourd'hui), PROFIT dernièrement...

    A chaque fois, je me suis heurté à des considérations de rejet du HJdR, des exortations et des défenses sur le registre JdR.

    Alors que je n'ai toujours eu qu'envie de dire : "mais putain de merde, t'es peut-être un rôliste correct, mais t'es une sombre buse en tant que joueur, si tu t'imagines que tu peux te passer du HJdR qui empêchera de tout saloper pour des mois et des mois, à donner envie à n'importe quel rôliste de reroller sur Kirin Tor en attendant que les personnages se reparlent un jour, en attendant qu'il se repasse autre chose avant dix plombes !"


    Oui, hein ?

    Parce que bon... sur de l'intra-faction, en mode conflictuel, faut sacrément toucher sa bille pour faire de la semi-impro sans cadre HJdR... Pour l'instant, je n'ai pas vu un seul JdR de ce genre qui n'ait pas dérapé, sans qu'il n'y ait eu de cadre HJdR, en mode MJ-silencieux-et-gardien-de-la-bonne-entente.

    Un tel MJ, avec ses homologues de chez les partenaires rôlistes, devrait avoir tout pouvoir pour dire "PAUSE !" D'exposer ensuite que si le JdR est correct, le HJdR est lui en train de gentiment se faire la malle. Et de bien inviter les joueurs, tout feux tout flamme dans leur jeu hyper-destructeur mais super cohérent quoi là, à bien réfléchir aux conséquences pour les relations entre les deux groupes.

    Bref, le conflit intra-faction c'est bien. Mais cela devrait être toujours un poil plus travaillé que ce que j'ai toujours vu jouer.

    Toujours avoir deux ou trois scenarii d'avance sur celui joué le soir-même. Toujours savoir comment éviter le dérapage final. Toujours se mettre d'accord avec les co-MJ des groupes partenaires.


    Et ne jamais, ô grand jamais, JAMAIS saloper une structure sur laquelle d'autres trames que celle jouée le soir-même reposent ; jamais compromettre une structure dans laquelle trop de joueurs ont investi.

    Un Conseil de Guerre Réprouvé, cela ne se saborde pas simplement parce qu'on a un JdR cohérent.

    Des relations de jeu inter-guilde, cela ne se saborde pas simplement parce que sur le moment, le JdR a l'air génial et/ou logique. Et même alors, on se doit d'avoir toujours 2 ou 3 excellentes raisons de remettre le couvert avec ses partenaires la séance d'après.

    Quand on exclue un partenaire en JdR de la structure, on doit avoir négocié en HJdR avec les co-MJ des gorupes partenaires les modalités d'un rapide retour au statut quo, ou les raisons de faire jouer une traversée du désert à un groupe actif, dynamique, motivé par la continuité du jeu.

    Il existe une règle d'or dans le JdR (eh oui, une autre) : toujours partager les quarts d'heure de gloire avec ses partenaires. TOUJOURS !

    Obligé. Chacun doit faire tourner la roue de la fortune, quitte à négocier avec son propre JdR.

    Le Trident du Fou, pour prendre un exemple connu, puisque j'étais à la manoeuvre en tant que MJ-scénariste-négociateur-partenaire, n'a cessé de proposer non pas des quarts d'heure de gloire à ses partenaires, mais bien des heures entières de gloire.

    Jusqu'à s'affaiblir lui-même lorsque cela paraissait utile pour donner l'impression que la roue de la fortune continuait à tourner pour les autres partenaires également.

    En revanche, chacun de ses propres quarts d'heure de gloire lui ont été âprement disputés, allant même parfois jusqu'à créer du drama HJdR des plus saignants. Systématiquement, le quart d'heure de gloire a perdu toute saveur. Peu importait la logique JdR derrière, il fallait systématiquement se défendre contre une suspicion d'abus de position dominante, quand il se plaçait au contraire en distributeur de jeu et de gloire JdR.

    Le dernier Conseil de Guerre a vu le Trident perdre espoir de jamais recouvrer en JdR sa place face à une coalition de rôlistes trop attachés à ce qui semblait aller de soi en JdR. Parce qu'en HJdR, il n'y a pas eu de véritable négociation-discussion-espoir-de-jamais-avoir-son-quart-d'heure-de-gloire.

    L'absence de HJdR a bien stimulé le JdR à court terme. Mais l'a tué à moyen terme. En l'état, le Trident n'a plus aucune raison de vouloir continuer à se battre pour siéger à un Conseil de Guerre verrouillé par des personnages ouvertement hostiles. Ni l'envie d'ouvrir un drama de plus façon Concile pour récupérer une place cohérente qu'il n'aurait jamais du quitter pour plus d'une réunion d'affilée sans solides raisons tant JdR que HJdR derrière. Sans avoir son espoir de quart d'heure de gloire.

    Il ne suffit pas de dire à un chat échaudé : "ben, battez-vous pour revenir" s'il ne semble pas y avoir d'ouverture. Particulièrement si le JdR dudit chat échaudé ne se prête pas à cette mise en position de faiblesse sans réaction violente incompatible avec la nature de la structure-support de la trame.

    En bref...

    Le JdR conflictuel intra-faction, c'est riche, c'est potentiellement la partie du jeu la plus excitante du MMORPG après le JcJ-JdR (selon moi), mais sans une maîtrise rigoureuse du cadre HJdR et des règles d'or (MJ-cadres, partage des quarts d'heure de gloire, discussions sur les futurs développements et rebondissements qui entretiennent l'espoir des partenaires actuellement en position de faiblesse, toussa...) point de salut.

    Voire auto-destruction des structures porteuses, des relations inter-guilde et du JdR de toute une faction pour faire bonne mesure (on y viendra, vous verrez...).


    Non, parce que là... Le Conseil de Guerre, il va continuer comment maintenant que le Trident l'a quitté ? Avec seulement PROFIT ? Eh ben, bon jeu, parce que bon, regardez un peu du côté du Concile de LA pour voir l'intérêt du JdR en vase clos. On a vite un goût saumâtre en bouche.


    avatar
    Zalk' & cie

    Messages : 168
    Date d'inscription : 08/08/2011

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Zalk' & cie le Mer 7 Déc 2011 - 19:39

    Je ne suis pas certain que le post n'ait pas un peu dévié du topic, là... Razz

    Bon, donc, sur le fond, si je résume ta pensée, on en arrive à la conclusion que le RP conflictuel en intra-faction, ça ne donne rien ?

    Parce que là, je veux bien entendre que, sur le dernier event, PROFIT ait abusé, qu'on ne vous ait offert aucune opportunité, et que, en plus, ça ait été vraiment mal foutu comme coup de pute - limite même pas crédible -, mais là, ton laïus fait un peu aigri. Ca peut être compréhensible, quand on est la victime d'un coup comme ça, mais, là, tout ce que moi je demande, c'est de voir si on peut établir des règles qui permettent que ce genre de situation ne se reproduise plus.

    Alors, je veux bien présenter nos excuses pour cet event foireux, mais j'aimerais que, sur le fond, on essaie d'en tirer quelque chose de constructif.

    Donc, la question reste bien : Abandonne-t-on complètement ce genre de RP conflictuel parce que voué à l'échec ? Ou tente-t-on de l'encadrer de manière à le rendre viable ?

    Et, dans ce dernier cas, comment fait-on ? Tu insistes sur la part de HRP qui doit l'accompagner. C'est un peu ma question de base, mais là, je suis désolé, je ne saisis pas exactement ce que tu entends par cet encadrement HRP.

    J'imagine que tu prévois que ce HRP précède le RP, parce que si ces mises au point dont tu parles sont faites pendant le RP lui-même, je suis pas vraiment intéressé, et connaissant mes joueurs, c'est la même chose pour eux. Les digressions HRP pendant un event pour mettre au point les règles de ce qu'on fait, c'est quand même des trucs qui pourrissent l'ambiance en faisant perdre à une scène toute sa fluidité, toute l'immersion.

    Donc, si ce HRP précède, qu'est-il censé définir ?

    Est-ce que tu entends par là qu'on révèle l'intrigue aux protagonistes ? Personnellement, j'en reviens à mes remarques sur le développement d'Azllys, ça me pose un gros problème, parce que là, on enlève ce qui selon moi fait l'essence du JdR, toute la partie réflexion et improvisation.

    Je suis bien conscient que beaucoup de joueurs de MMO conçoivent plus le RP comme une forme de reproduction théatrale IG, mais pour un joueur venu du JdR sur table comme moi, c'est vraiment difficile à assimiler à la pratique du JdR. En plus, il m'a semblé constater que, quand un joueur ne suit pas exactement la trame de ce que l'autre partie attend de lui, ça ne résout pas du tout nos problèmes.

    Moi je verrais plus comme idée de l'encadrement HRP une sorte d'équivalent aux règles du jeu qui encadrent tout JdR sur table et permettent d'encadrer un peu toutes les situations.

    Après, je suis parfaitement conscient qu'on peut difficilement imaginer à l'avance toutes les situations qui peuvent se présenter en situation d'improvisation, et qu'on peut difficilement pondre un livre de règles pour WoW, ce qui serait un peu du n'imp'.

    Donc, forcément, je concède qu'il faut une préparation en amont, l'établissement de règles, la présentation d'une prévision des évènements, mais je reste assez mitigé sur leur étendue.

    Enfin, je n'apporte aucune réponse, juste des objections ou des questions, mais c'est un peu là qu'en est ma réflexion sur la question.


    _________________
    Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
    - Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
    - Bol'kani : Heu... Hein ?
    - Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
    - Zal'kohm : Heu... Hein ?
    avatar
    Siana

    Messages : 267
    Date d'inscription : 22/08/2011

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Siana le Jeu 8 Déc 2011 - 10:46

    Rälkezad de Glace-Sang a écrit: Eh ben, bon jeu, parce que bon, regardez un peu du côté du Concile de LA pour voir l'intérêt du JdR en vase clos. On a vite un goût saumâtre en bouche.



    C'est cool de toujours trouver un taunt à deux cuivres quoi que Ralk écrive.. Razz


    _________________
    Siana, Magistrice Sin'Dorei et Matriarche Celwë'Belore.
    (Nos maisons elfes de sang sur http://projetsang.xooit.fr)
    avatar
    Rälkezad de Glace-Sang
    Admin

    Messages : 743
    Date d'inscription : 05/08/2011

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Rälkezad de Glace-Sang le Mer 14 Déc 2011 - 17:46

    Siana... qui a dit que je parlais de votre Concile ?... Rolling Eyes

    Pour le reste, Zalk', bah, je ne pense pas dévier.

    Lorsque je parle d'encadrement HJdR, je songe plus à une préparation avec des PJ-MJ (en JdR papier, c'est une hérésie, en MMORPG, il en faut au moins un par groupe de PJ) en amont, pendant et après.

    - En amont, pour savoir où on va, à peu près comment et avec qui.

    - pendant : en garde-fous de la bonne entente et de la pertinence pour la trame et la structure support.

    - après : pour le débrief', les conséquences, les pistes de sortie de crise, l'élaboration de la suite des intrigues et des pistes secondaires, etc.

    Cela implique que oui, certains joueurs, dénommés animateurs-PJ-MJ, se verront gentiment sucrer une partie du plaisir de la spontanéité du JdR par un peu de connaissance du HJdR qui l'enrobe. C'est le sacrifice ancestral que connaissent tous les MJ du monde (et pour info, je ne suis pas friand du JdR "théâtre").

    Quoique cela offre des compensations, de se dire qu'on tire en quelque sorte quelques ficelles de la trame jouée par les camarades.

    Mais ce genre de joueur-là, ça doit bosser, pour pas toujours le résultat escompté. Donc, on n'en trouve pas assez, rapport à l'assertion "moi, je n'aime pas le HJdR".

    Mais je parle de manière très théorique pour le coup.

    Quant à abandonner le JdR conflictuel intra-faction, la question est de pure forme ou bien ?

    Je ne préconise rien, en ce qui me concerne, puisque j'arrête WOW et que le Trident est en train de se restructurer pour redevenir une "simple" guilde de copains qui ne cherchent qu'à s'amuser en comité restreint.

    Je constate que Siana est toujours dans les parages [Merci de garder une discution sans piques de ce type. Modération] : il doit y avoir moyen de faire du JdR intra-faction [(...) Modération] conflictuel avec lui, voire avec son groupe, pour ce que j'en pense...




    avatar
    Zalk' & cie

    Messages : 168
    Date d'inscription : 08/08/2011

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Zalk' & cie le Sam 17 Déc 2011 - 17:04

    Rälkezad de Glace-Sang a écrit:Pour le reste, Zalk', bah, je ne pense pas dévier.
    Si, si, un peu... Mais chacun voit midi à sa porte.

    Rälkezad de Glace-Sang a écrit:Lorsque je parle d'encadrement HJdR, je songe plus à une préparation avec des PJ-MJ (en JdR papier, c'est une hérésie, en MMORPG, il en faut au moins un par groupe de PJ) en amont, pendant et après.
    Pour ça et la suite, avec l'explication plus concrète, OK. On approche d'une organisation similaire à celle du GN, où, pour ceux qui n'en font pas, aux PnJ alliés des PJ qu'utilise habituellement un MJ pour infléchir légèrement l'intrigue et éviter les impasses.

    Par contre, je préciserai alors que, dans mon esprit, il est vraiment nécessaire que ces joueurs, que j'appellerais plutôt PnJ-MJ soient peu nombreux. Disons, un par faction (2 au grand max, si on a des factions importantes, dans des proportions qui conviendraient à KT, mais pas au Culte), sinon on quitte le jeu de rôle.

    Et, pour que ça bride le moins possible l'intérêt apporté par la surprise dans un JdR, il faudrait que ces PnJ-MJ ne soient pas ceux qui interprètent des rôles de PJ très actifs dans ce qui va être le JdR de leur faction, sinon on passe très vite dans une sorte de représentation théâtrale online.

    Rälkezad de Glace-Sang a écrit:Quant à abandonner le JdR conflictuel intra-faction, la question est de pure forme ou bien ?
    Ben, non. Pour le moment, sur WoW, j'ai encore jamais eu d'expérience très satisfaisante de ce JdR, même sur privé, où on avait un encadrement pourtant plus présent que sur offi.

    A ce niveau-là, j'ai beaucoup de regrets que Blizzard n'ait pas opté pour une formule FFA (et dire que c'est en grande partie ça qui m'a fait longtemps ignorer ce jeu Razz ). Il y a pourtant dans le jeu même tel qu'il a été développé à la base suffisamment de garde-fous, avec son système des réputations, pour garder dans des limites marginales les excès du FFA, et même les personnages traîtres à leur camp en toute "bonne foi RP". C'est pas comme si les amiraux de la Voile Sanglante couraient les rues, alors que la perte de réput' Gentepression n'est pas si handicapante que ça.

    Rälkezad de Glace-Sang a écrit:Je ne préconise rien, en ce qui me concerne, puisque j'arrête WOW et que le Trident est en train de se restructurer pour redevenir une "simple" guilde de copains qui ne cherchent qu'à s'amuser en comité restreint.
    Et bien, bonne continuation sous d'autres horizons, mec ! Et merci pour tout.


    _________________
    Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
    - Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
    - Bol'kani : Heu... Hein ?
    - Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
    - Zal'kohm : Heu... Hein ?
    avatar
    Rälkezad de Glace-Sang
    Admin

    Messages : 743
    Date d'inscription : 05/08/2011

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Rälkezad de Glace-Sang le Mar 20 Déc 2011 - 16:23


    C'est pas faux, ce que tu dis, Zalk'.

    Après, on reste sur le Culte ou pas, rapport aux effectifs de joueurs et aux entorses aux principes indiqués pour jouer (notion de PNJ-MJ/PJ-MJ)...




    Et bien, bonne continuation sous d'autres horizons, mec ! Et merci pour tout.

    Merci à toi aussi, mec, Wink .

    Contenu sponsorisé

    Re: Les situations conflictuelles intra-faction

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov 2017 - 15:04